Les cinémas rouvrent, voici ce qui attend les spectateurs

Les cinémas rouvrent, voici ce qui attend les spectateurs©TousAuCinéma / Fédération Nationale des Cinémas Français - Campagne "Tous Au Cinéma" de la Fédération Nationale des Cinémas Français à l'occasion de la réouverture des salles le 19 mai 2021., DR

, publié le 11 mai

Et la lumière des projecteurs fut ! Le moment tant attendu depuis novembre dernier est arrivé. Les portes des salles de cinéma vont rouvrir mercredi 19 mai 2021, pour le plus grand soulagement des exploitants et des spectateurs. Deux questions subsistent : sous quelles conditions et avec quelles oeuvres à l'affiche ?

Une séance en pleine pandémie se plie forcément à des mesures sanitaires exceptionnelles. Les cinéphiles retrouveront globalement le même protocole strict qu'à l'ouverture précédente de fin juin à novembre 2020. Les gestes barrières de la distanciation sociale sont maintenus et tous les sièges ne pourront pas être occupés. Une jauge d'accueil de 35% est prévue au 19 mai avant d'augmenter à 65% lors de la seconde phase du 9 juin. Le 30 juin, ce lieu culturel pourra retrouver sa capacité traditionnelle de 100%. Pour le grand bonheur de ceux qui ne supportent pas les bruits de pop-corn, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot , a annoncé l'interdiction de la vente de confiseries. Quid du masque ? Si des précisions seront apportées dans les jours à venir, cette protection prévoit de vivre encore de beaux jours collée à nos visages. Il n'est toutefois pas impossible que, une fois assis à sa place et distancé des inconnus, le spectateur puisse l'ôter pour plus de confort durant la séance. L'affaire est à suivre sur ce point.

Quels films voir au cinéma ?

Autre casse-tête auquel répondre. Alors que plus de 500 films des quatre coins du globe attendent d'être diffusés, que courir voir dans les salles ? Le choix n'a jamais été aussi large. Trente oeuvres prendront simultanément les affiches des cinémas. Parmi elles dès le 19 mai, la reprise de longs-métrages dont le cycle de vie a été précocement suspendu ("Adieu les Cons" d'Albert Dupont, "Garçon Chiffon" de Nicolas Maury, "Drunk" de Thomas Vinterberg ou encore "ADN" de Maïwenn) mais aussi une pléthore de nouveautés ("Mandibules" de Quentin Dupieux, "Falling" de Viggo Mortensen, "Poly" de Nicolas Vanier, "L'Étreinte" de Ludovic Bergery). La programmation des sorties du 26 mai sont connues : "The Father" de Florian Zeller, "Promising Young Woman" d'Emerald Fennell, "Cruella" de Craig Gillespie ou encore "Suzanna Andler" de Benoît Jacquot. Celles du 9 juin, avec notamment "Nomadland" de Chloé Zhao, et des semaines suivantes sont toujours en cours d'élaboration.

Outre les grandes réseaux de salles, pensez au cinéma de quartier et aux indépendants. Les productions et les exploitants ont tant souffert, il est temps de leur prouver notre amour.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.