Tourner avec un louveteau et un lionceau, le pari de Gilles de Maistre

Tourner avec un louveteau et un lionceau, le pari de Gilles de Maistre©brusnikaphoto, Adobe Stock

Solène Filly, publié le 19 août

Le réalisateur à qui l'on doit "Mia et le Lion blanc" sera bientôt de retour avec un nouveau film dans lequel les animaux tiennent les rôles principaux. Et si un félin est à nouveau de la partie, il est cette fois-ci rejoint par un louveteau.

Alors que Disney bat de nouveaux records en salle grâce à sa réadaptation du "Roi Lion" et ses images plus vraies que nature, un autre film consacré à un lionceau est sur le point de voir le jour. Baptisé "Le Loup et le lion", il s'intéresse à la cohabitation d'un petit lion, donc, avec un louveteau. Et comme pour son précédent film, pas question pour Gilles de Maistre de faire appel à des images de synthèse. Au Journal du dimanche, il indique : "Je veux défendre l'émotion de l'authenticité. À l'inverse des films truqués, débordant d'effets spéciaux et tournés sur fond vert en studio. Les gens ont besoin de sincérité, de nos jours."

Des animaux choyés

Il raconte ainsi l'histoire d'Alma, une jeune pianiste, qui, après s'être installée dans la maison de son grand-père à la suite du décès de celui-ci, va s'occuper d'un louveteau et d'un lionceau, tous deux abandonnés. Ils vont alors grandir ensemble et "développ(er) une incroyable complicité".

Sur le tournage, l'équipe a dû faire preuve de beaucoup d'inventivité pour gérer les deux boules de poils, surtout que contrairement au louveteau, le lionceau n'était pas très sage. À propos d'Andrew Simpson, qui s'est occupé des petits depuis leur naissance, le cinéaste explique : "(Il) se levait chaque nuit toutes les quatre heures pour leur donner le biberon : une vraie maman ! Je suis bluffé par sa capacité d'empathie et de compréhension qui lui permet de créer des liens forts. Ce n'est pas un dresseur, plutôt un instituteur de maternelle qui fait la leçon à ses élèves avec tendresse et dans un respect mutuel."

Car "Le Loup et le lion" vise également à dénoncer les mauvais traitements des animaux, dans les cirques par exemple. Ici, c'est l'équipe qui s'adapte aux deux petits, pas l'inverse. Et une fois le tournage terminé, ils ne seront pas abandonnés. Leurs doublures et eux-mêmes auront droit à une retraite dorée, chez Andrew Simpson pour les loups, et dans une réserve naturelle pour les lions.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.