Star Wars : les créateurs de Game of Thrones se retirent de la future trilogie

Star Wars : les créateurs de Game of Thrones se retirent de la future trilogie©TM Lucasfilm Ltd, DR

, publié le 29 octobre

C'est non sans regrets que David Benioff et D.B. Weiss ont annoncé, lundi 28 octobre 2019, qu'ils ne seraient finalement pas aux commandes des prochains films de la saga Star Wars.

Alors que l'ultime épisode de la troisième trilogie intergalactique, "L'Ascension de Skywalker", sortira sur les écrans français le 18 décembre 2019, la future trilogie est déjà dans bien des esprits. Ainsi, en 2018, Lucasfilm annonçait avoir recruté David Benioff et D.B. Weiss pour scénariser et produire de nouveaux films Star Wars. Courant mars dernier, les rumeurs voulaient même que le tournage ait lieu cet automne.

D'autres projets en priorité

Sauf qu'entre temps, les choses ont évolué et pas vraiment de manière positive. En effet, les deux créateurs et showrunners de la série "Game of Thrones" ont révélé dans un communiqué dévoilé par le site américain Deadline se retirer du projet. "Nous adorons Star Wars. Quand George Lucas a construit (la saga), il nous a construits aussi. Parler de Star Wars avec lui et l'équipe actuelle de Star Wars a été le bonheur de toute une vie, et nous serons toujours redevables envers cette saga qui a tout changé", ont-ils d'abord assuré avant de lâcher la mauvaise nouvelle : "Mais il n'y a qu'un certain nombre d'heures dans une journée, et nous avons réalisé que nous ne pourrions pas rendre justice à la fois à Star Wars et à nos projets avec Netflix. Alors nous nous retirons à regret."

Une nouvelle qui risque de décevoir les fans curieux de voir ce que le duo à l'origine de l'une des séries les plus audacieuses de la décennie pouvait apporter à l'univers créé par George Lucas, et rassurer les autres, tout aussi nombreux. En attendant, Lucasfilm plancherait sur un autre film avec à la production nul autre que Kevin Feige, le président de Marvel Studios...

Les commentaires sont désactivés pour cette page.