Sandrine Kiberlain passe à la réalisation avec un film "extrêmement personnel"

Sandrine Kiberlain passe à la réalisation avec un film "extrêmement personnel"©JACOVIDES-MOREAU, BestImage
A lire aussi

Marine de Guilhermier, publié le 2 août

En couverture du dernier numéro de ELLE, en kiosque depuis le 2 août 2019, Sandrine Kiberlain a accordé une interview au magazine où elle évoque, entre autres, son premier long-métrage en tant que réalisatrice.

Après une première expérience derrière la caméra - le court-métrage "Bonne figure" porté par Chiara Mastroianni - en 2016, Sandrine Kiberlain a décidé de passer dans la cour des grands en mettant en scène un long-métrage. "Les dates de tournage sont arrêtées. J'ai un peu peur, enfin, peur...", commence-t-elle à propos de ce film dont le scénario est bouclé et le casting en cours. Puis de poursuivre : "J'avais l'histoire en moi depuis dix ans, et j'ai mis une grosse année à l'écrire, seule."

Selon ELLE, il s'agira de l'histoire d'une jeune femme qui cherche à devenir actrice. "L'action se situe à une autre époque, mais c'est extrêmement personnel, forcément, les recoupements sont nombreux et parfois inconscients", précise quant à elle l'actrice vue cette année dans "Mon bébé".

Envie de changement

Si Sandrine Kiberlain ne compte pas abandonner la comédie pour la réalisation (elle va tourner dans les prochains films de Bruno Podalydès et Stéphane Brizé, au côté de son ex Vincent Lindon), elle avait tout de même des envies de changements.

"Actrice, je passe ma vie à raconter les histoires des autres, et ça me convient parfaitement, mais j'avais envie d'être du côté de celui qui raconte, qui dirige, qui est à la base, qui choisit les acteurs, j'avais envie d'être du côté des techniciens. Ça me recentre d'être celle qui décide. Je peux jouer toute ma vie si, par moments, je peux aussi dire qui je suis, moi, Sandrine", confie-t-elle ainsi dans les colonnes de ELLE. Et de conclure : "Je ne réalise pas un film parce que je suis malheureuse comme actrice, mais pour ajouter quelque chose."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.