Patrice Leconte raconte sa mauvaise expérience avec Jean Rochefort

Patrice Leconte raconte sa mauvaise expérience avec Jean Rochefort©Veeren Ramsamy-Christophe Clovis, BestImage

, publié le 31 octobre

Il y a quarante ans sortait le film le plus culte de la troupe du Splendide, "Les Bronzés font du ski". L'occasion pour le réalisateur Patrice Leconte de revenir sur son parcours au micro de RTL.

C'est dans l'émission À la bonne heure sur RTL, que le réalisateur Patrice Leconte, qui rêve secrètement de relancer "Les bronzés" a raconté comment lors du tournage de son premier film, "Les vécés étaient fermés de l'intérieur" (1976) l'acteur Jean Rochefort a failli lui faire arrêter sa carrière.

Une première expérience compliquée

Au micro de Stéphane Bern, Patrice Leconte, le futur Tim Burton français, ne mâche pas ses mots pour expliquer comment Jean Rochefort lui a rendu la vie impossible. "Si le cinéma c'était ça, je préférais faire autre chose. C'était affreux ! C'est-à-dire que, pardon pour l'expression, mais il m'a vraiment pris pour un branleur, un incapable. Mais j'ai sûrement fait des tas d'erreurs, enfin ça a été un stage accéléré", s'est-il souvenu avant de raconter : "À la fin de la première semaine de tournage, je lui indique le plan qu'on va faire et il me coupe la parole et il me dit : 'Patrice, ne me parle pas. Ne parle plus jamais, je suis anéanti d'avoir signé ce film'. Quand vous avez 28 ans, vous faites votre premier film, le rêve de votre vie s'exauce et d'un seul coup... c'est rude quoi. Quand il a vu le film fini, il m'a dit - ça c'est quand même gonflé : 'Bah tu vois Patrice, on a eu tort de s'engueuler parce qu'il est pas mal ton film'."

Un comportement et des commentaires que Patrice Leconte n'a pas avalé à l'époque. "J'ai failli lui foutre mon poing dans la figure et puis comme je me suis dit 'peut-être qu'un jour on va se rabibocher et qu'on va refaire d'autres films, c'est pas la peine que ça se termine en bouillis'". Depuis les deux hommes se sont réconciliés et ont collaboré par la suite sur plusieurs longs-métrages dont "Le mari de la coiffeuse" et "Ridicule".

Les commentaires sont désactivés pour cette page.