Marina Foïs avoue aimer être "reconnue, récompensée, célébrée"

Marina Foïs avoue aimer être "reconnue, récompensée, célébrée"©Jacovides-Moreau, BestImage

Solène Filly, publié le 16 mai

Membre du jury de la sélection Un Certain Regard, Marina Foïs s'est confiée à Grazia, sans langue de bois et avec beaucoup d'humour, sur son rapport au Festival de Cannes.

"Je n'ai pas besoin de boost pour Cannes ! J'adore y venir pour présenter des films ou en voir. Mais cela fait toujours plaisir d'être reconnue, récompensée, célébrée", lance d'emblée celle qui a été récompensée aux Molières pour son rôle dans la pièce "Les Idoles" de Christophe Honoré, et a récemment joué dans "Une intime conviction" au côté d'Olivier Gourmet. Et d'ajouter, dans un rire : "J'ai un ego d'actrice, donc tout cela me va très bien."

Boulimique de cinéma

Cette année, Marina Foïs fait partie du jury Un Certain Regard, une tâche qu'elle a acceptée avec joie : "J'étais hyper fière (...). Que ma journée soit organisée autour des séances de cinéma, c'est ce qui peut m'arriver de mieux." Et pour cause, celle qui déplore l'état de la comédie en France est une véritable passionnée du septième art : "Je ne suis pas une cinéphile théorique, universitaire, je suis plus boulimique. Je ne choisis pas entre mon papa et ma maman, je ne choisis pas entre Dolan, Almodovar, Loach et Sciamma. Je veux tout !"

C'est d'ailleurs cette multitude des genres qu'elle apprécie à Cannes, même si elle regrette le "manque de représentation de la mixité" du cinéma français qui est "encore très blanc". Lors de cette édition, l'actrice a donc hâte de voir certains films, comme "Chambre 212" de Christophe Honoré - "un combo de gens que j'admire, si différents et dont le mélange me semble explosif" -, mais aussi de "découvrir des mondes (qu'elle) ignore" : "Quand je vais au cinéma, je ne lis pas les critiques.J'essaie d'être le plus vierge possible. J'aime ce jeu-là, me faire porter par mon humeur du moment."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.