Laura Smet, réalisatrice : elle se livre sur son premier long-métrage

Laura Smet, réalisatrice : elle se livre sur son premier long-métrage©VANSTEENKISTE STEPHANE, BestImage

, publié le 12 juillet

Lors d'une interview fleuve accordée au Figaro le 11 juillet 2019, Laura Smet en a dit plus sur son premier long-métrage en tant que réalisatrice.

Actrice talentueuse et respectée, Laura Smet gagne peu à peu ses galons en tant que réalisatrice de cinéma. Sa première expérience derrière la caméra ? Le clip de l'émouvante chanson Ma dernière lettre en 2018, dont l'interprète n'est autre que son demi-frère, David Hallyday, qui avait souhaité rendre un dernier hommage à Johnny Hallyday. Dans la foulée, la comédienne de 35 ans avait confirmé son talent dans son court-métrage "Thomas" avec Nathalie Baye, récompensé en 2018 au Chelsea Film Festival.

Un thriller psychologique

Interrogée par le Figaro sur son tout premier projet pour le grand écran, l'épouse de Raphaël Lancrey-Javal a expliqué de quelle façon elle appréhendait son nouveau métier de réalisatrice.

"C'est un thriller psychologique, que j'espère tourner l'année prochaine. J'y travaille depuis quatre ans. J'ai posé un synopsis sur des feuilles blanches, et puis ça a fleuri. Je n'ai pas le talent pour inventer une histoire qui n'aurait aucun lien avec le réel. Je puise dans mon vécu ou celui des gens que j'ai côtoyés. En tant que réalisatrice, je n'ai pas de technique particulière. Des images et des plans de cinéma arrivent dans ma tête naturellement", a-t-elle indiqué.

Et de conclure : "Je dessine des moodboards à partir de ces idées et de références à des scènes de film qui m'ont marquée, telles la noirceur lumineuse de 'Black Swan', que j'ai vu au moins quinze fois, ou l'image de ce ballon rouge qui traverse le monde pour éclater sur la tête de Johnny Depp dans 'Arizona Dream'. La solitude du personnage de 'Somewhere', de Sofia Coppola, dont j'admire profondément la façon de filmer, m'inspire. Je cherche ce contraste entre un réalisme cru et une esthétique si parfaite qu'elle finit par devenir terrifiante."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.