La proposition d'Isabelle Huppert contre le harcèlement sexuel dans le cinéma

La proposition d'Isabelle Huppert contre le harcèlement sexuel dans le cinéma©Aurore Marechal, Abaca

, publié le 18 novembre

À l'occasion d'un festival en Birmanie, Isabelle Huppert s'est confiée samedi 16 novembre 2019 à l'AFP sur l'affaire Polanski, ainsi que sur les mesures à prendre pour protéger les femmes dans le cinéma.

L'industrie du cinéma français doit de nouveau faire face à des affaires d'abus sexuels. Il y a peu, l'actrice Adèle Haenel a révélé, à Médiapartavoir été victime d'attouchements et de harcèlement de la part du réalisateur Christophe Ruggia alors qu'elle était adolescente. La semaine dernière, c'est Valentine Monnier, photographe, qui accusait Roman Polanski - qui fait face à une promotion compliquée pour son film "J'accuse" - de l'avoir violée en 1975. Des accusations que ce dernier dément avec fermeté.

Face aux nombreux témoignages d'agressions sexuelles, le gouvernement a dévoilé, jeudi 14 novembre 2019, une série de mesures pour lutter contre les violences dans le milieu du cinéma. Au cours d'une interview à l'AFP, Isabelle Huppert en a profité pour donner son avis sur la question.

Protéger les femmes financièrement

L'actrice, récompensée d'un Golden Globes en 2017 pour son interprétation d'une femme violée dans "Elle", a donné son avis concernant les mesures à prendre pour protéger les femmes dans l'industrie du cinéma : "Elle peut commencer par les protéger économiquement, déjà. Ça, c'est un bon début, une bonne approche. Mais ce n'est pas que dans le cinéma, c'est dans tous les domaines. Les femmes ont toujours été discriminées."

La comédienne a également déclaré avoir toujours été féministe sans le savoir : "Pratiquement tous mes films parlent de la condition féminine, de ce que ça veut dire d'être une femme qui se bat pour survivre." Concernant l'affaire Polanski, Isabelle Huppert ne s'est pas étendue sur le sujet. "Boycotter ? Non, je ne pense pas. C'est un problème qui est très très compliqué", a-t-elle simplement déclaré.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.