Josiane Balasko : les réalisateurs "s'intéressent plus à elle" qu'il y a 10 ans

Josiane Balasko : les réalisateurs "s'intéressent plus à elle" qu'il y a 10 ans©PATRICK BERNARD, BestImage

, publié le 10 décembre

En 2019, Josiane Balasko a enchaîné les tournages et les apparitions au cinéma mais a aussi participé au "Bazar de la Charité", série à succès de TF1 qui s'est conclue le 9 décembre 2019. L'occasion pour l'actrice de revenir sur son année prolifique dans une interview accordée à Télé Star.

Aux côtés de Audrey Fleurot, Camille Lou ou encore Julie de Bona, Josiane Balasko a marqué les téléspectateurs du "Bazar de la Charité" grâce à son rôle de Madame Huchon, une femme de la haute peu commode. Saluée pour sa prestation bluffante par Télé Star, la comédienne reste cependant humble et répond : "C'est parce que je joue la méchante ! Je ne m'aime pas trop en réalité. D'ailleurs, je n'ai pas l'impression qu'il y ait beaucoup d'acteurs qui adorent se regarder !"

Une actrice pas cataloguée

Heureusement, ne pas aimer se regarder n'empêche pas l'actrice de continuer à jouer la comédie. Cette année, Josiane Balasko s'est notamment illustrée dans des films aussi différents que "Grâce à Dieu" de François Ozon et la comédie "All Inclusive" pour laquelle elle a notamment retrouvé son comparse du Splendid, Thierry Lhermitte, mais a aussi tourné dans de nombreux films attendus en salle prochainement, tels que la suite de "Retour chez ma mère" ou "L'Esprit de famille" aux cotés de François Berléand.

Sa frénésie de tournage, Josiane Balasko l'explique ainsi : "Peut-être parce que je n'ai jamais été cataloguée dans des emplois de jeunes premières. C'est plus dur pour des comédiennes qui étaient sur ce créneau de passer à des rôles où l'on estime que ce sera plus difficile pour elles de séduire. Moi, au contraire, je travaille plus qu'il y a dix ans." Et de conclure : "Je me suis ouvert des voies dans lesquelles je ne suis pas uniquement dans le comique. Les metteurs en scène s'intéressent plus à moi, c'est vrai."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.