Gérard Depardieu a "foutu le bordel" sur le tournage de Fahim

Gérard Depardieu a "foutu le bordel" sur le tournage de Fahim©Wild Bunch, DR

Marine de Guilhermier, publié le 17 octobre

Dans les colonnes du Parisien, Pierre-François Martin-Laval est revenu sur le tournage de "Fahim", en salle depuis le 16 octobre 2019, dans lequel il a dirigé un Gérard Depardieu parfois très dissipé.

Dans le biopic "Fahim", consacré au joueur d'échec bangladais du même nom, Gérard Depardieu campe son entraîneur, Sylvain. Un rôle pour lequel celui qui incarnera bientôt le commissaire Maigret a dû apprendre à jouer aux échecs, un peu contre son gré. "J'avais besoin que Gérard enchaîne plein de coups. Lui me disait : 'T'as qu'à couper !' Alors il y a eu un bras de fer. Je l'ai engueulé comme je me serais engueulé avec mon père. À la fin, il m'a calmé en me demandant pourquoi je criais... Et, comme les enfants du film, il a appris les échecs", s'est souvenu le réalisateur du film, Pierre-François Martin-Laval.

Des pets pour la bonne cause

Ce n'est d'ailleurs pas le seul coup d'éclat impliquant Gérard Depardieu sur le tournage puisque PEF s'est également remémoré le jour où le comédien vu dans "Thalasso" plus tôt dans l'année a "foutu le bordel" sur le plateau.

"Il s'est mis à faire le couillon, à péter... Moi, ça faisait mon bonheur, mais les gens de l'équipe étaient un peu choqués", a-t-il raconté avant de révéler les causes de cette agitation : "Je lui avais dit qu'on tournait une scène pivot, après laquelle son personnage et Fahim devenaient beaucoup plus proches. Et ça a marché : quand Assad a vu cette grande personne faire le con, il l'a regardé comme un pote !" Ce qui est sûr, c'est que PEF ne regrette absolument pas d'avoir engagé l'acteur. "Dès qu'il jouait, j'étais comblé, c'était exceptionnel", a en effet conclu le cinéaste.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.