Fanny Ardant : "Je ne veux pas plaire"

Fanny Ardant : "Je ne veux pas plaire"©JACOVIDES-MOREAU, BestImage

Marine de Guilhermier, publié le 20 août

À l'affiche de "Perdrix" depuis le 14 août 2019, Fanny Ardant a accordé une longue interview au Figaro au cours de laquelle elle explique notamment comment elle choisit ses rôles.

Mère de Swann Arlaud dans "Perdrix", actuellement en salle, Fanny Ardant pourra également être vue au cinéma dès le 21 août dans la version restaurée de "La Famille", dont elle livre ses souvenirs de tournage au Figaro : "Je me souviens de deux choses dans le film : sa structure, avec ce long couloir immuable qui rythme les époques, et des petits détails, un accent, la panique d'un enfant effrayé par un jeu." Quant à "Perdrix", elle indique : "Je joue une fermière des Vosges avec une famille un peu bizarre (...). C'est une petite incursion dans un premier film, qui a un ton nouveau."

"Je ne veux pas être dans le courant"

Mais au-delà de cette double actualité, la comédienne s'est aussi confiée sur sa façon d'aborder son métier. "Comme actrice, je n'ai pas la volonté de faire telle ou telle chose, je ne me sens pas poussée vers des rôles, des films que je voudrais à tout prix", assure Fanny Ardant. Et de poursuivre : "En revanche, je me sens poussée à refuser ce que je ne veux pas être ou faire. Je ne veux pas plaire, je ne veux pas être vendue, je ne veux pas être dans le courant. Il me plaît de suivre des chemins de traverse qui ne sont pas forcément moi, mais qui ne sont pas contre moi."

L'un de ces chemins l'a menée à Nicolas Bedos, qui l'a dirigée dans "La Belle époque", attendu en novembre sur les écrans de cinéma. "C'est un garçon brillant, intelligent, rapide et avec une fêlure. Et il m'a offert un rôle où je suis la femme de Daniel Auteuil, ce qui me tentait", déclare-t-elle à ce propos.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.