Élie Semoun dévoile sa transformation physique pour un rôle

Élie Semoun dévoile sa transformation physique pour un rôle©Thibault Grabherr et Anouchka de Williencourt, DR

Fabien Gallet, publié le 8 août

L'ex-acolyte de Dieudonné tourne actuellement le troisième volet des aventures de Ducobu. Pour les besoins de ce film dont il est lui-même le réalisateur, l'acteur doit se grimer... et il n'a pas hésité à partager les dessous de sa préparation.

"On va faire un troisième Ducobu ! (...) Je vais le réaliser", révélait Élie Semoun dans Touche pas à mon poste ! sur C8 en mars 2018. Depuis cette annonce, celui qui a incarné à deux reprises Gustave Latouche, l'enseignant hystérique de la célèbre BD créé par Godi et Zidrou, n'hésite pas à partager les dessous du tournage de "Ducobu 3.0" sur les réseaux sociaux. Ainsi, mercredi 7 août 2019, celui qui sera à l'affiche de "Qu'est-ce qu'on va faire de toi, Maman ?", premier long-métrage d'Anne Roumanoff, a posté sur son compte Instagram une vidéo du fameux moment où il se fait retirer les prothèses utilisées pour les besoins du film.

Une "monstralisation" chronophage

Car, en plus d'interpréter Gustave Latouche, Élie Semoun joue également la mère de ce dernier, Ghislaine. Raison pour laquelle il doit passer par la case maquillage. Et pas qu'un peu ! Dans une story Instagram postée jeudi 8 août 2019, l'acteur a en effet révélé que sa "monstralisation" - le nom qu'il donne à sa transformation -, prenait du temps : pas moins de 2h30 de travail sont nécessaires aux deux personnes chargées de lui coller les prothèses faciales constituée notamment d'un grand nez crochu, et de le grimer. "C'est ça être une femme, on est chouchouté", s'est-il amusé dans une autre vidéo.

Le tournage du nouveau Ducobu qui doit débarquer au cinéma en février 2020 dans lequel apparaîtront par ailleurs l'humoriste belge Alex Vizorek et Norman Thavaud, n'est donc pas de tout repos pour Élie Semoun. "Fin de la quatrième semaine d'acteur réalisateur je suis sur les genoux", avait-il confié mi-juillet dernier.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.