Des images filmées par Charles Aznavour réunies dans un documentaire

Des images filmées par Charles Aznavour réunies dans un documentaire©Anna Sanders/Films Artisan/Producteur Melodium /France 3/cinéma 2019, DR

, publié le 30 septembre

Le 2 octobre 2019 sortira sur les écrans de cinéma français "Le Regard de Charles", un documentaire réunissant des images filmées par le regretté Charles Aznavour.

Décédé en octobre 2018, l'interprète de La Bohème n'était pas qu'un talentueux chanteur, il était aussi un acteur et même un cinéaste amateur. En effet, Charles Aznavour n'a, pendant des années, pas quitté une caméra qu'Edith Piaf lui avait offert en 1948. Avec elle, il a filmé des heures de pellicules que ses fans vont pouvoir découvrir à partir du 2 octobre prochain grâce au film "Le Regard de Charles" de Marc Di Domenico.

Romain Duris en narrateur

C'est avant sa mort que Charles Aznavour a eu l'idée de faire un film de toutes ces images, comme l'explique son ami Marc Di Domenico dans le dossier de presse du documentaire : "Un jour, il m'a emmené dans un coin de (s)a maison, une pièce remplie d'archives, d'objets divers. Il y avait là une caisse pleine de bobines de films. Charles me dit 'Regarde, voilà tout ce que j'ai filmé au cours de ma vie, si tu peux en faire quelque chose.'" Et le résultat est donc un long-métrage émouvant, dans lequel les images sont accompagnées d'une voix-off, celle de Romain Duris.

Ce sont des textes issus des livres et des lettres de Charles Aznavour que lit l'acteur de "L'Arnacoeur", recruté sous l'impulsion de l'un des fils de l'artiste. "Misha nous a dit que Romain Duris avait le même type d'énergie que son père et que ça lui semblait être le meilleur choix. Charles de Meaux (le producteur du film, ndlr) qui avait déjà travaillé avec lui l'a appelé, et dès les premiers enregistrements, ça collait. On oublie que c'est Romain Duris et on est complètement avec Aznavour", indique ainsi le réalisateur, toujours dans le dossier de presse.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.