Demain nous appartient : Ingrid Chauvin raconte les coulisses de la reprise

Demain nous appartient : Ingrid Chauvin raconte les coulisses de la reprise©Fabien MALOT / TELSETE / TF1, TF1

, publié le 5 juin

Le 18 mai 2020, les acteurs qui composent la série à succès "Demain nous appartient" ont repris le chemin des plateaux de tournage, après deux mois d'arrêt. Un retour en studio régit par des règles strictes et indispensables afin d'éviter la propagation du virus. Ingrid Chauvin a raconté dans Télé 7 jours, en kiosque dès lundi prochain, les retrouvailles avec ses collègues et donne des détails sur le déroulement du tournage en cette période spéciale.

Cela fait maintenant plus de deux mois que les téléspectateurs attendent avec impatience le retour de "Demain nous appartient" sur le petit écran. TF1 a enfin annoncé la bonne nouvelle le 27 mai dernier, révélant que la série serait de retour le 15 juin prochain à 19h10. En cette période post-confinement où les gestes barrières sont essentiels, après Kamel Belghazi alias William Daunier, c'est au tour d'Ingrid Chauvin d'évoquer les coulisses du tournage dans Télé 7 Jours.

"Nous avons pu être confiants et travailler sereinement"

L'actrice qui avait révélé qu'elle ne souhaitait pas remettre son fils à l'école au vu de la situation est de retour en studios. Peur ou excitation, elle raconte ce qu'elle a ressenti quand elle a appris qu'elle allait reprendre le travail : "Un peu des deux. Mais les consignes de sécurité étant très strictes, nous avons pu être confiants et travailler sereinement." Des consignes strictes qu'elle développe : "Avant la reprise des tournages, nous avons reçu une charte pour nous préparer aux nouvelles mesures. Chacun est responsable de ses costumes et de ses accessoires. Ils sont désinfectés avant notre arrivée, puis nous sommes les seuls à pouvoir les toucher pendant la journée. Il n'y a jamais plus de deux personnes dans la loge maquillage-coiffure. Et certains comédiens, comme moi, se maquillent seuls. À la cantine, les tables sont très espacées, pas plus de trois personnes peuvent être assises ensemble. Cette organisation a vite été intégrée et, finalement, elle ne prend pas plus de temps."

Malgré les conditions, les acteurs ont été ravis de se retrouver : "Nous n'avons, bien sûr, pas pu nous prendre dans les bras, mais derrière les masques, l'émotion était palpable. Les sourires étaient présents dans les regards."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.