Benoît Poelvoorde et Valérie Bonneton réunis pour Venise n'est pas en Italie

Benoît Poelvoorde et Valérie Bonneton réunis pour Venise n'est pas en Italie©Borde / Jacovides / Moreau, BestImage

Solène Filly, publié le 17 septembre

Après "Ils sont partout" en 2016, Benoît Poelvoorde et Valérie Bonneton se retrouvent dans une comédie d'Ivan Calbérac, en tournage jusqu'au 21 septembre 2018.

À l'affiche de "Au Poste" et bientôt du "Grand Bain" avec Guillaume Canet, en salle le 24 octobre prochain, celui qui n'a pas sa langue dans sa poche qu'il s'agisse de parler des César - "Tout le monde a une haleine de poney" -, ou de Quentin Tarantino et Yann Moix, a retrouvé les plateaux de tournage depuis le 30 juillet dernier, comme l'a révélé le site Jeanmarcmorandini.com. Et s'il retrouve Valérie Bonneton, cette fois-ci, c'est sous la direction d'Ivan Calbérac que Benoît Poelvoorde tourne, un cinéaste à qui l'on doit notamment "L'Étudiante et Monsieur Henri", et qui adapte, cette fois encore, une pièce de théâtre de sa composition : "Venise n'est pas en Italie".

Un tournage entre la France et l'Italie

Comme son nom l'indique, une partie de l'intrigue du film se déroulera en Italie, c'est donc tout naturellement que le réalisateur a posé ses caméras là-bas. Car "Venise n'est pas en Italie" raconte l'histoire d'Émile, un adolescent de 14 ans qui habite en région parisienne avec ses parents, "un père représentant de commerce fantasque et doux dingue, et une mère pas tellement plus saine d'esprit". Le jour où la fille dont il est amoureux l'invite à Venise pour un concert à la Fenice, le père d'Émile décide d'y conduire toute la famille à bord de la caravane qui leur sert de maison.

Au casting de cette comédie qui s'annonce haut en couleur, on retrouve donc Benoît Poelvoorde et Valérie Bonneton, mais aussi Helie Thonnas, Eugène Marcuse, Coline d'Inca, Luna Lous, Nicolas Briançon et Veronica Novak. "Venise n'est pas en Italie" est prévu pour le 3 juillet 2019.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.