Benoît Poelvoorde : "Aux César, tout le monde a une haleine de poney"

Benoît Poelvoorde : "Aux César, tout le monde a une haleine de poney"©Briquet Nicolas, Abaca

Marine de Guilhermier, publié le 2 juillet

C'est sans langue de bois et avec humour que le comédien belge a évoqué la cérémonie de récompenses dans une interview accordée au Monde pour la promotion de son nouveau film, "Au Poste !" de Quentin Dupieux.

S'il a déjà été nommé 3 fois aux César (pour "Podium", "Entre ses mains" et "Coco avant Chanel"),Benoît Poelvoorde est toujours reparti bredouille de la grand-messe cinéphile. Même si pour le film de Yann Moix dans lequel il incarnait un sosie de Claude François, il "étai(t) certain de l'avoir, le César". "J'avais écrit tout un petit bazar que je voulais chanter", se souvient-il, avant de faire une révélation étonnante : "Mais il faut savoir qu'à la remise des César tout le monde a très mauvaise haleine. C'est le petit champagne, le petit saumon et la petite clope qu'on fume."

Privé d'alcool sur un tournage

Et de renchérir : "Tout le monde a une haleine de poney là-dedans. J'ai vu des actrices qui auraient pu être ruinées à vie avec leur haleine." C'est pour ça que le Belge avait décidé de mâcher un chewing-gum, qu'il a collé sous sa chaussure, prêtée par "un chausseur de renom", à l'annonce de sa catégorie ! Malheureusement, non seulement il n'a pas remporté la statuette mais, en plus, le chewing-gum "a bousillé (s)a godasse". "On ne m'a plus jamais rien prêté", indique-t-il.

En bon vivant, Benoît Poelvoorde a également confié son envie d'ouvrir un bistrot appelé le CNRS à Namur. D'ailleurs, même sur les plateaux de cinéma, le comédien s'accorde quelques verres. Rencontré récemment par le Monde, José Garcia assurait même : "Quand on tournait ensemble, il y en avait toujours un de nous deux qui n'avait pas le droit de boire." On n'ose imaginer ce qu'il ce serait passé autrement !

Les commentaires sont désactivés pour cette page.