Virginie Efira : cette peur qu'elle a dû affronter sur le tournage de Continuer

Virginie Efira : cette peur qu'elle a dû affronter sur le tournage de Continuer©Kris Dewitte, DR

, publié le 24 janvier

En salle depuis le 23 janvier 2019, "Continuer" voit Virginie Efira parcourir le Kirghizistan à cheval. Un rôle pour lequel l'actrice a dû dompter sa peur des chevaux et de la vitesse.

Elle vient tout juste d'être doublement nommée aux César 2019 pour ses prestations dans "Un amour impossible" et dans "Le Grand bain", mais Virginie Efira est en ce moment à l'affiche d'un autre film : "Continuer" de Joachim Lafosse. Elle y incarne une mère divorcée qui se lance dans un périple à travers le Kirghizistan au côté de son fils, un adolescent perturbé incarné par Kacey Mottet Klein, et avec pour seule autre compagnie deux chevaux. Et le tournage n'a pas été de tout repos.

"Tout le monde était catastrophé"

En effet, celle qui rêvait de ressembler à Charlotte Gainsbourg au début de sa carrière a tout de suite craqué pour le livre de Laurent Mauvignier dont est inspiré le film. Mais comme elle l'a expliqué à Laurent Delahousse sur le plateau de 20h30 le dimanche, elle avait "totalement occulté - alors que (Sibylle, son personnage, ndlr) est à cheval du début à la fin - le fait (qu'elle avait) peur de l'animal et peur de la vitesse".

Heureusement, pour dépasser ses craintes, elle a pu compter sur un dresseur de chevaux pour le cinéma, Mario Luraschi. Mais même avec l'aide du professionnel, être convaincante n'a pas été simple pour l'actrice : "J'ai pris des cours, mais vraiment j'ai dormi là-bas quoi. Pendant un mois et demi. Et au départ, tout le monde était catastrophé."

Au point que Virginie Efira a eu peur de frôler le ridicule : "J'avais l'impression d'être dans un épisode de 'Dix pour cent' parce que j'ai dû passer une sorte de week-end test où tout le monde est venu voir si je tenais sur ce cheval."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.