Virée pour avoir giflé Nicolas Duvauchelle ? Sara Forestier raconte sa version

Virée pour avoir giflé Nicolas Duvauchelle ? Sara Forestier raconte sa version©BORDE-JACOVIDES, BestImage

Jessica Rat, publié le 8 novembre

Dans Stupéfiant ! le 6 novembre 2017 sur France 2, l'actrice est revenue sur sa soi-disant éviction du tournage du film "Bonhomme", dénonçant au passage le sexisme dans le septième art.

Alors qu'elle a refusé d'être maquillée pour l'enregistrement de l'émission, s'opposant à "l'injonction à être sexy", Sara Forestier questionne : "Qu'est-ce que c'est que l'image d'une femme désirable dans le cinéma ? (...) C'est une femme qui n'avorte pas, qui ne fait pas de grossesse extra-utérine, qui ne fait pas de fausse couche ?" Révoltée, elle raconte une expérience personnelle récente à ce sujet, expliquant qu'elle a "dû arrêter un tournage parce (qu'elle a) fait une grossesse extra-utérine qui a connu des complications". Si elle ne dit pas de quel film il s'agit, nul doute qu'elle fait référence à celui de "Bonhomme". Elle aurait été soi-disant virée après avoir "collé une violente gifle" à Nicolas Duvauchelle, comme le rapportait Voici en avril 2017.

"Ce n'est pas sexy"

"Il y a des articles qui disaient que j'avais pété les plombs sur le tournage et qui essayaient de me discréditer, comme on le fait souvent avec les femmes en les faisant passer pour des hystériques", explique ainsi Sara Forestier. Or, si elle n'a sur le moment pas rétabli la vérité, c'est sur recommandation des "gens du métier" : "Il ne faut pas que tu dises que tu as fait une grossesse extra-utérine, ce n'est pas sexy et ça ne va pas créer de désir auprès des metteurs en scène."

Et l'actrice de conclure : "Tout d'un coup j'ai compris vraiment qu'il y a certaines parties de notre féminité qu'on doit occulter et qu'on doit calquer plus à une image de femme qui est très lisse en fait, ce qu'ils appellent glamour."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.