Sharon Stone impuissante face à la version restaurée de Basic Instinct

Sharon Stone impuissante face à la version restaurée de Basic Instinct©MARY EVANS - Sharon Stone de Basic Instinct (1992) de Paul Verhoeven., Sipa

, publié le 19 mai

"Basic Instinct" (1992) de Paul Verhoeven sortira cet été en version restaurée. Une idée qui ne plaît pas vraiment à Sharon Stone, qui n'a pas eu son mot à dire.

Pour célébrer le trentième anniversaire de son film "Basic Instinct " sorti en 1992, Paul Verhoeven travaille depuis 2019 sur une version restaurée à venir cet été (à partir du 16 juin en France) qui contiendra des scènes supplémentaires avec Sharon Stone et Michael Douglas. Une nouvelle qui n'a pas enchantée Sharon Stone, qui incarne Catherine Tramell. En effet, dans son autobiographie "The Beauty of Living Twice" parue mardi 30 mars 2021, l'actrice a dévoilé l'envers du décor du film. L'ouvrage dénonce que la scène de jeu de jambes (qui est devenue emblématique) ne devait pas se jouer de cette façon. Sharon Stone qui portait une culotte blanche, avait dû l'enlever pour "éviter un reflet dans la caméra", avant de découvrir le plan sur son vagin "pour la première fois" lors d'une projection "dans une pièce avec plein d'agents et d'avocats". Une expérience peu flatteuse, qui ne la pousse pas à se réjouir d'une version améliorée de "Basic Instinct".

Une réglementation qui empêche Sharon Stone d'agir

Invitée dans l'émission australienne Current Affair, le 15 mai 2021, l'actrice a déclaré qu'elle ne pouvait rien faire sur la sortie en salles de la restauration 4K de "Basic Instinct". "Ils ont décidé de publier la coupe triple-X du réalisateur pour le 30e anniversaire", a-t-elle indiqué à l'animatrice Tracy Grimshaw, qui lui demandé si elle pouvait faire quelque chose pour que cette réédition ne voit pas le jour. Malheureusement, l'actrice se retrouve impuissante face à de nouvelles réglementations : "Il y a de nouvelles règles (de la Screen Actors Guild) à ce sujet qui ont été élaborées et créées, mais elles ont été élaborées après la réalisation du film et ne s'appliquent donc pas pour moi." Des règles non-rétroactives, qui infligent donc à Sharon Stone d'être exposée à nouveau sur grand écran.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.