Basic Instinct : Sharon Stone témoigne des abus de Paul Verhoeven

Basic Instinct : Sharon Stone témoigne des abus de Paul Verhoeven©Studio Canal - Sharon Stone dans "Basic Instinct" (1992) de Paul Verhoeven., DR

, publié le 22 mars

L'autobiographie de Sharon Stone, "The Beauty of Living Twice", n'est pas encore sortie que ses mots font trembler Hollywood. Avant la parution de l'ouvrage, mardi 30 mars 2021, des extraits ont fuité, samedi 20 mars 2021, et révèlent la face extrêmement sombre du tournage du mythique "Basic Instinct".

Le thriller sexy de Paul Verhoeven rejoint la longue liste des chefs-d'oeuvres qui masquent des tournages calamiteux ou abusifs. Dans "Basic Instinct" (1992), Sharon Stone joue la séduisante Catherine Tramell, accusée d'avoir un penchant pour les piques à glace qu'elle transforme en arme meurtrière. Ce rôle culte l'a propulsée au firmament. Pourtant, l'actrice n'en garde pas un bon souvenir comme elle l'a révélé dans sa surprenante autobiographie "The Beauty of Living Twice". Près de trente ans après la sortie du long-métrage, elle égratigne violemment la réputation du grand réalisateur néerlandais. Après des auditions compliquées, Michael Douglas refusant de donner la réplique à la jeune femme parce qu'elle n'était "personne comparée à lui" et la production la jugeant "ni sensuelle ni baisable", le cinéaste la rappelle car douze autres candidates ont finalement décliné son offre.

"Tu étais le treizième choix pour ce film"

Sharon Stone écrit dans son ouvrage : "Lorsque j'ai revu Paul, c'était dans les bureaux de la société de production à Hollywood. Il a fermé la porte, s'est assis et m'a dit 'tu n'étais pas mon premier choix Karen (surnom moqueur utilisé comme l'équivalence féminine du nom Kévin, ndlr). Non, tu n'étais ni mon deuxième, ni mon troisième. Tu étais le treizième choix pour ce film'. Il a ensuite continué à m'appeler Karen pendant tout le tournage et la post-production du film." À partir de là, la comédienne reçoit de premiers conseils douteux : "Il faisait les cent pas en buvant du lait chocolaté et il m'expliquait qu'il fallait que je baise mon partenaire de jeu pour qu'il y ait plus d'alchimie entre nous. Il disait qu'à l'époque, il avait fait l'amour à Ava Gardner et que c'était 'sensass'. Rien que l'idée de le voir avec Ava Gardner me répugnait. J'ai vite compris qu'il fallait que je fasse semblant d'être intéressée par ce qu'il disait. (...) Je me disais qu'ils auraient simplement engagé un acteur talentueux, quelqu'un qui pouvait se souvenir de son texte. Je me suis dit qu'il pouvait baiser l'acteur lui-même et m'oublier un instant. Mon métier c'est de faire semblant et je le lui ai dit."

Et, pour la future star, les problèmes ne se sont pas arrêtés là. Elle dévoile que la fameuse scène de jeu de jambes n'était pas prévue de la sorte. La couleur blanche de la culotte de l'actrice se reflétant à la caméra, celle-ci avait été priée de l'enlever avant de découvrir le plan sur son vagin "pour la première fois" lors d'une projection "dans une pièce avec plein d'agents et d'avocats".

Les commentaires sont désactivés pour cette page.