Sacrées Sorcières au coeur d'une polémique, Warner Bros. présente ses excuses

Sacrées Sorcières au coeur d'une polémique, Warner Bros. présente ses excuses©2020 Warner Bros. Entertainment Inc. All Rights Reserved, DR

, publié le 6 novembre

Quelques jours après la sortie de la seconde adaptation du roman de Roald Dahl sur la plateforme américaine HBO, les premiers avis sont tombés, et les critiques sont de mise. Au coeur de la polémique, la représentation des mains du personnage incarné par Anne Hathaway, jugée préjudiciable aux personnes atteintes d'ectrodactylie.

Le long-métrage de Robert Zemeckis ne fait pas l'unanimité. Trente ans après Nicolas Roeg, le réalisateur de "Retour vers le futur" a signé une nouvelle adaptation de l'oeuvre de Roald Dahl "Sacrées Sorcières". Un long-métrage qui réunit entre autres, Anne Hathaway, Octavia Spencer et Stanley Tucci. Sorti outre-Atlantique sur la plateforme HBO, le 22 octobre 2020, le film est d'ores et déjà au coeur d'une polémique. En effet, des personnes atteintes de handicaps se sont mobilisées "sur les réseaux sociaux pour condamner la représentation des mains de la sorcière-en-chef interprétée par Anne Hathaway", détaille BFMTV.

Les regrets de Warner. Bros

Les championnes paralympiques à l'initiative du hashtag #NotAWitch dénoncent la ressemblance entre les mains du personnage d'Anne Hathaway et celles des "personnes atteintes d'ectrodactylie, une maladie génétique. Et, de fait, pourraient contribuer à la stigmatisation des personnes atteintes de handicaps", précise BFMTV. Face aux critiques, le studio Warner Bros. qui produit le long-métrage a présenté ses excuses dans un communiqué de presse, comme le rapporte Allociné : "Nous, les réalisateurs et Warner Bros. Pictures sommes affectés d'apprendre que notre représentation des personnages fictifs du film 'Sacrées sorcières' ait pu offenser des personnes invalides. Nous regrettons tout préjudice. En adaptant l'histoire originale, nous avons travaillé avec des artistes qui ont proposé leur propre version des 'griffes de chats' décrites dans le livre. Nous ne souhaitions pas que le public puisse penser que ces créatures inhumaines et fantastiques puissent les représenter. C'est un film sur le pouvoir de l'amitié et de la bonté. Notre volonté est que les familles et les enfants puissent apprécier le film et s'emparer de ces thèmes inspirants."

Jeudi 5 novembre, c'était au tour d'Anne Hathaway de présenter ses excuses. Sur Instagram l'actrice a écrit : "Permettez-moi de commencer par dire que je fais de mon mieux pour être sensible aux sentiments et aux expériences des autres, pas par peur du politiquement correct, mais parce que ne pas blesser les autres est le niveau de base de la décence et que nous devrions tous lutter pour cela. En tant que personne qui croit vraiment à l'inclusivité et qui déteste vraiment la cruauté, je vous dois à tous des excuses pour la douleur causée."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.