Romain Duris : "Je ne suis pas un acteur qui s'observe"

Romain Duris : "Je ne suis pas un acteur qui s'observe"©Nathalie Mazeas, DR

Solène Filly, publié le 19 juillet

En promotion pour la sortie de "Fleuve Noir", dans lequel il donne la réplique à un Vincent Cassel qui campe un flic alcoolique, Romain Duris a accordé une interview fleuve au Parisien, le 18 juillet 2018.

On l'a découvert dans "Le Péril Jeune" en 1994. Depuis, Romain Duris a évidemment fait du chemin en tant qu'acteur - il a tourné dans "Tout l'argent du monde" de Ridley Scott en 2017-, mais aussi en tant qu'artiste, puisqu'il a publié en septembre dernier "Pulp", un ouvrage de dessins érotiques. Mais dans "Fleuve Noir" d'Erick Zonca, on le découvre transformé, en professeur de français difficile à cerner, alors que l'un de ses élèves a disparu : "Souvent, j'ai l'impression d'avoir une mission par rapport à ceux que j'incarne, de vouloir les sauver. Pas là, je me suis juste dit : Si je le croise, je ne suis pas sûr d'apprécier ce type."

Un rôle très précis

Pour incarner ce personnage, l'acteur a créé "une silhouette, une façon de s'exprimer, de bouger". "Les mots étaient soigneusement choisis, et c'est d'autant plus important qu'il est professeur de français. Il veut être écrivain, il a une précision de langage. (...) C'est aussi quelqu'un de très sensible, qui sait qu'il peut perdre la face assez vite" explique-t-il au Parisien. Mais pas question de tomber "dans la performance", ni de s'entraîner devant un miroir : "Je ne suis pas un acteur qui s'observe. Je ne me regarde jamais, je suis dans le ressenti."

Quant aux tournages hollywoodiens, même s'il avoue que ce sont "des grosses machines, avec beaucoup de gens", il ne semble pas contre l'idée de renouveler l'expérience. Alors, qui pour diriger Romain Duris après Ridley Scott ? : "Allez, n'ayons pas peur, on est dans du fantasme, alors je vais dire Martin Scorsese."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.