Pour Isabelle Adjani, son statut d'icône est "une malédiction insupportable"

Pour Isabelle Adjani, son statut d'icône est "une malédiction insupportable"©Studio Canal, DR

Marine de Guilhermier, publié le 12 juillet

En août 2018, Isabelle Adjani reviendra au cinéma dans "Le Monde est à toi", une comédie de Romain Gavras dont elle a déjà entamé la promotion. Et dans une interview accordée à Technikart, elle a fait savoir qu'elle n'appréciait absolument pas qu'on lui colle un statut d'icône.

Elle est l'une des actrices les plus célèbres de France et l'on parle souvent d'elle comme d'une grande tragédienne. Une étiquette que ne supporte pourtant plus Isabelle Adjani. Ainsi, quand le journaliste de Technikart commence à évoquer son "statut", elle le coupe en déclarant : "Ouh là là, je sens que vous allez me parler d'icône. On me colle souvent sur la tempe, le canon de l'acmé de la tragédie, la mort, la folie, alors que je peux tout autant déclencher des fous rires." Et celle qui joue effectivement de son image dans la comédie de Romain Gavras, passée par la Quinzaine des Réalisateurs cette année, précise : "Je suis tout sauf une statue figée dans un marbre de douleur..." Dans "Le Monde est à toi", la star incarne en effet la mère du héros, une matrone irresponsable au look tape-à-l'oeil.

Son désir : ne plus être cataloguée

Ce que souhaite désormais la comédienne que l'on retrouvera prochainement à la télévision dans la série "Capitaine Marleau" c'est d'être libérée de ce statut d'icône qu'elle considère comme "une malédiction insupportable et inexorable".

Malgré tout, Isabelle Adjani, qui ne perd décidément pas le nord, a conclu l'entretien en disant : "Je préfère encore être une icône que passer pour une c*nne !" On ne lui fait pas dire !

Les commentaires sont désactivés pour cette page.