Patrice Leconte sur son premier film avec Jean Rochefort : "C'était affreux"

Patrice Leconte sur son premier film avec Jean Rochefort : "C'était affreux"©Marechal Aurore -Patrice Leconte assiste à la Soirée Hommage à Agnès Varda organisée par le CNC à Paris, France, le 08 Avril 2019., Abaca

, publié le 6 octobre

Invité de l'émission Culture médias sur Europe 1, le 5 octobre 2021, Patrice Leconte est revenu sur de nombreux épisodes de sa carrière. Le cinéaste a en particulier évoqué sa première collaboration avec Jean Rochefort sur "Les Vécés étaient fermés de l'intérieur", une expérience plutôt ardue.

Metteur en scène et réalisateur reconnu, Patrice Leconte bénéficie d'une rare longévité dans le septième art. Celui qui vient d'adapter George Simenon avec une nouvelle version de Maigret, portée par Gérard Depardieu, a depuis le début des années 1970 tourné une quarantaine de longs-métrages ; de nombreux films qui l'ont amené à explorer tous les genres mais aussi à collaborer avec de nombreux grands noms du cinéma français.

Retrouvez "Les Vécés étaient fermés de l'intérieur" de Patrice Leconte sur la VOD d'Orange

"Je me suis fait virer par Jean Rochefort"

C'est au cours du tournage de "Les Vécés étaient fermés de l'intérieur", que le réalisateur des "Bronzés" rencontreJean Rochefort. En 1975, le cinéaste n'en est alors qu'à son deuxième long métrage ; un manque d'expérience qui a visiblement agacé l'acteur à l'époque, comme le raconte Patrice Leconte : "Je me suis fait virer par Jean Rochefort, qui a dit à la Gaumont, qui produisait le film : 'Ce type est un incapable, je vais terminer le film à sa place. Pendant une journée, moi un peu KO debout, j'étais là, assis, et je regardais mon film mis en scène par un type qui était Jean Rochefort. C'était affreux."

Le jeune réalisateur réussit par la suite à reprendre les manettes de son film. Toutefois, cette première expérience ne l'a pas empêché de refaire appel à Jean Rochefort en 1986 pour "Tandem". "Je voulais lui prouver qu'il s'était gouré sur mon compte et que j'étais un type formidable." raconte le cinéaste. Après s'être d'abord montré réticent, l'acteur accepte, suite à la lecture du scénario. "Le premier jour du tournage, il était tellement heureux de faire ce film. Après notre histoire d'amour a commencé.", conclut Patrice Leconte.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.