#OnIraTousAuCinema expliquent Alain Chabat, Eric Toledano et Olivier Nakache

#OnIraTousAuCinema expliquent Alain Chabat, Eric Toledano et Olivier Nakache©Guillaume Gaffiot, BestImage

, publié le 22 avril

L'un des premiers arrêts de la crise sanitaire a été de fermer les cinémas dès le 15 mars 2020. En pleine pandémie due au coronavirus, l'accès aux salles est impossible, un loisir qui manque grandement aux Français. En association avec AlloCiné, la Fédération Nationale des Cinémas Français lance l'initiative #OnIraTousAuCinema.

Dans un sondage partagé par Vertigo Research, les Français sondés affirment que la deuxième activité qui leur manque, après les sorties dans les cafés ou restaurants, est d'aller voir un film au cinéma : 52,2% y retourneront dès le déconfinement. Pour pallier ce vide et rappeler ce besoin de divertissement, #OnIraTousAuCinema invoque les souvenirs des cinéphiles. "La Fédération Nationale des Cinémas Français (FNCF) et AlloCiné, ont mis en commun leurs efforts pour produire et promouvoir une série de vignettes vidéo dans le cadre de la campagne #OnIraTousAuCinema. Dans ces séquences tournées en situation de confinement, des talents français et internationaux célèbrent l'expérience unique de la salle de cinéma en partageant leurs souvenirs, leurs coups de coeur et leur désir de retrouver le chemin des salles obscures, dès que les conditions sanitaires et les directives gouvernementales le permettront", rapporte sur son site AlloCiné. Mardi 21 avril 2020, Alain Chabat s'est prêté au jeu.

Les professionnels du 7e Art ont aussi hâte d'y retourner

L'acteur de "La Cité de la peur" et "Didier" se rappelle la première oeuvre vue sur grand écran. "J'ai un souvenir très fort de 'L'Extravagant Docteur DoLittle' et l'escargot rose géant de la fin", indique-t-il sans oublier également "Oscar" de Louis de Funès. Celui qui regrette de n'avoir vu ni "Merlin l'Enchanteur" ni "Spider-Man : Into the Spider-Verse" au cinéma, évoque un souvenir particulier lié à une projection de "Anguish" de Bigas Luna : "C'est un film d'horreur qui raconte l'histoire d'un psychopathe qui tue les gens dans des salles de cinéma en leur découpant les yeux à la lame de rasoir ou un truc comme ça. Donc j'ai passé un peu la séance à regarder derrière moi pour savoir si ce dangereux psychopathe n'était pas derrière. C'était une séance de film très malaisante."

Avant lui, le duo Eric Toledano et Olivier Nakache expliquait, vendredi 17 avril, l'importance des salles. Le premier adore les séances de 16h-18h et a mis les pieds, pour la première fois, dans un ciné-club pour voir "Le Voleur de Bagdad" : "Je me demande toujours... Est-ce que ça va me rappeler ces moments où je ne suis pas ressorti pareil que quand je suis rentré ? Une petite excitation qui date de l'enfance et qui ne s'est jamais éteinte." Le second regrette de ne pas avoir vu "Les 400 Coups" de François Truffaut sur grand écran mais se remémore sa première séance "en mars 1985" pour voir "'Les Spécialistes' avec Lanvin et Giraudeau". D'autres personnalités devraient bientôt suivre !

Les commentaires sont désactivés pour cette page.