Léa Seydoux privée de Cannes : "Je ne suis pas un sex-symbol"

Léa Seydoux privée de Cannes : "Je ne suis pas un sex-symbol"©Marechal Aurore - Léa Seydoux lors du défilé Louis Vuitton durant la Fashion Week à Paris, le 3 mars 2020., Abaca

, publié le 16 juillet

Elle devait être la coqueluche de cette 74e édition, malheureusement Léa Seydoux n'aura pas pu se rendre à Cannes cette année malgré quatre films en compétition. Dans une interview publiée le 15 juillet 2021 par Le Monde, l'actrice est revenue longuement sur sa carrière, ses inspirations mais aussi son statut de sex-symbol.

Il eut été étonnant que la crise sanitaire ne vienne pas interférer avec la bonne tenue du Festival de Cannes d'une manière ou d'une autre. Hélas, c'est Léa Seydoux qui en a fait les frais puisque la comédienne, pourtant vaccinée, a été testée positive au COVID quelques jours avant sa venue à Cannes.

"Ce qu'on raconte dans les films, c'est ce qu'on se raconte soi-même"

L'absence de l'actrice a ainsi laissé un grand vide sur plusieurs montées des marches puisqu'elle est à l'affiche de pas moins de quatre films sélectionnés cette année. Quatre rôles que la comédienne dit avoir tenus à chaque fois proche d'elle, comme elle le révèle dans les pages du Monde à défaut de l'avoir retrouvée sur la Croisette : "J'ai l'impression qu'elles me correspondent toutes. (...) C'est moi, une variation de moi, à chaque fois. Les acteurs qui disent 'entrer dans un rôle', je trouve ça très bizarre. (...) Ce qu'on raconte dans les films, c'est ce qu'on se raconte soi-même."

L'interprète de "France" a également confié au Monde les figures qui ont inspiré sa carrière d'actrice au travers de deux icônes dont l'association est pour le moins étonnante. Léa Seydoux, qui voulut un temps être chanteuse, a ainsi cité Michael Jackson pour son "caractère sacré" mais également... Mona Lisa : "Elle est impénétrable et en même temps on ne peut pas détacher ses yeux d'elle. (...) Ce regard en coin qu'elle nous lance, ce petit sourire narquois et à la fois très léger... Jouer ce n'est pas forcément tout donner." À ce propos, l'actrice dit d'ailleurs refuser l'étiquette de "sex-symbol" même si elle finit par concéder : "Bon, oui, je suis assez bonasse mais quand même je suis avant tout une actrice." Voilà qui est dit.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.