Jacqueline Sauvage : Muriel Robin "avait de vrais bleus" sur le tournage

Jacqueline Sauvage : Muriel Robin "avait de vrais bleus" sur le tournage©Moritz Thibaud, Abaca
A lire aussi

Marine de Guilhermier, publié le 25 septembre

C'est le 1er octobre 2018, sur TF1, que sera diffusé le téléfilm consacré à Jacqueline Sauvage avec Muriel Robin dans le rôle-titre. Une oeuvre exigeante dont le tournage n'a pas été facile tous les jours.

En mai dernier, Yves Rénier partageait sur les réseaux sociaux les premières images de Muriel Robin méconnaissable dans la peau de Jacqueline Sauvage, cette femme condamnée à dix ans de prison pour avoir abattu son mari violent avant d'être graciée par François Hollande. À l'époque, on ne se doutait pas que la suite du tournage allait être particulièrement éprouvante pour l'actrice. Au Journal du Dimanche, l'humoriste a en effet révélé que l'interprète du mari, Olivier Marchal, "un homme profondément gentil et humain", n'y était pas allé de main morte lors des prises de vue : "Il me secouait, me tirait du lit, me balançait dans les escaliers. J'avais de vrais bleus partout !"

"C'est un acte citoyen"

Celui que l'on retrouvera prochainement au casting d'"Ibiza" a confirmé à Télé 2 Semaines être allé loin sur le tournage. "Je n'assumais pas toujours ce que j'avais à jouer, mais il ne faut pas réfléchir quand on incarne un salopard comme Norbert Marot", explique-t-il avant de poursuivre : "Tourner la séquence où je pousse Muriel dans l'escalier et où je l'insulte a également été horrible. Je me suis même excusé auprès d'elle. Ce qui est dur finalement, c'est de savoir que des mecs comme ça existent."

À Télé Poche, Muriel Robin a également assuré avoir "été brûlée avec des produits de vieillissement" mais ne pas regretter l'expérience : "Je peux donner beaucoup de ma personne pour dire à ces femmes : 'Je suis avec vous.' C'est un acte citoyen."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.