Harcèlement sexuel : "Il ne faut pas exagérer", selon Dominique Besnehard

Harcèlement sexuel : "Il ne faut pas exagérer", selon Dominique Besnehard©Briquet Nicolas, Abaca

Hélène Demarly, publié le 13 novembre

En interview sur Europe 1, le célèbre agent de stars et producteur a réagi à l'affaire Weinstein et aux révélations d'agression ou de harcèlement sexuel qui se multiplient. Selon lui, "beaucoup de gens se réveillent un peu tard".

Interrogé le 13 novembre 2017 par Philippe Vandel, dans son émission Village médias, sur le harcèlement sexuel dans le milieu du cinéma et sur la parole des victimes qui se libère depuis quelques semaines,Dominique Besnehard a réagi. "Faut quand même se calmer un peu. En Amérique, il n'y a plus une actrice qui ne dit pas 'j'ai été violée quand j'ai commencé dans le cinéma'", a-t-il notamment lancé, évoquant "un amalgame" et certaines personnes "qui se réveillent un peu tard", cherchant selon lui "à se faire de la publicité".

Affaie Weinstein : "On savait"

Concernant Harvey Weinstein, le producteur accusé par 80 femmes d'agression sexuelle ou de viol, dont Besnehard a "toujours entendu parler" et même rencontré, il dit : "Parmi les actrices que j'ai représentées, aucune ne m'a parlé de lui." "On savait, il y avait des bruits, comme Strauss Kahn", confie-t-il malgré tout avant de chercher une explication : "Peut-être que comme je m'oc­cu­pais d'ac­trices comme Sophie Marceau, il s'est dit qu'il n'avait pas inté­rêt à essayer."

Le producteur français a également fait part de ses craintes, maintenant que les dénonciations se multiplient : "Je n'ai pas envie qu'un producteur hésite à envoyer des fleurs à une actrice en redoutant qu'on l'accuse de harcèlement. Il ne faut pas exagérer."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.