Franck de Lapersonne, ex-candidat FN, supprimé d'un film

Franck de Lapersonne, ex-candidat FN, supprimé d'un film©Reynaud Julien/APS-Medias, Abaca
A lire aussi

Hélène Demarly, publié le 19 décembre

L'acteur Franck de Lapersonne a été supprimé du dernier film de Fabrice Éboué après s'être engagé au Front National lors de la dernière campagne présidentielle.

Invité de l'émission Quotidien lundi 18 décembre 2017, Fabrice Éboué a expliqué comment il avait dû retourner la scène d'ouverture de son film "Coexister", sorti en octobre dernier. Dans ce long-métrage, Franck de Lapersonne, comédien devenu soutien de Marine Le Pen puis de Florian Filippot, jouait la scène d'ouverture. Une scène impossible à garder telle quelle selon le réalisateur, qui raconte : "Je ne sais pas comment il a vrillé (...). Je n'ai pas eu plus de relations en dehors de ça avec lui. (...) On m'a appelé trois mois avant la sortie du film et j'ai retourné toute la scène avec un autre comédien."

"Le risque, c'était qu'il devienne député"

L'engagement politique de Franck de Lapersonne était selon lui incompatible avec ce film, qui racontait l'histoire d'un groupe de musique fondé autour d'un imam, d'un rabin et d'un prêtre. "Le risque, c'était qu'il devienne député et ça devenait alors un film politique. Moi c'était un film pour déconner et qui s'appelait 'Coexister'. Je ne suis pas sûr que ce soit le bon titre après", a-t-il confié sur le plateau de Yann Barthès.

Auparavant, Franck de Lapersonne avait joué deux fois dans des films de Fabrice Éboué. Dans "Case départ", il incarnait un prêtre esclavagiste et dans "Le Crocodile du Botswanga", l'assistant du dictateur. "Je ne savais pas que c'était du premier degré", a ironisé le cinéaste et humoriste.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.