César 2020 : Marlène Schiappa en colère après les 12 nominations de J'accuse

César 2020 : Marlène Schiappa en colère après les 12 nominations de J'accuse©Eric Tschaen/Pool, Abaca

, publié le 30 janvier

La polémique créée par l'annonce des nominations aux César 2020 était à prévoir. Le réalisateur Roman Polanski, accusé il y a peu de viol pour une énième fois, et ses 12 nominations pour son film "J'accuse" ont scandalisé Marlène Schiappa, qui a fait savoir son mécontentement au micro de RTL.

Depuis qu'il s'est lancé dans le projet "J'accuse" avec Jean Dujardin en vedette, Roman Polanski est au coeur de vives polémiques qui ne connaîtront sûrement pas de happy end. Déjà accusé de viol par plusieurs femmes, le réalisateur s'est vu une nouvelle fois confronté à ses démons, vendredi 8 novembre 2019, lorsque Valentine Monnier a indiqué dans Le Parisien avoir été "battue et violée" en 1975 par ce dernier. Résultat, plusieurs opérations promotionnelles ont été annulées. Malgré tout, l'Académie des Arts et Techniques du cinéma a, pour la 45e édition des César, nommé son film 12 fois.

"Je m'interroge... Et c'est un euphémisme !"

Cette annonce n'est pas du tout au goût de la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa. "Je m'interroge... Et c'est un euphémisme ! Manifestement le cinéma français n'a pas terminé sa révolution et sa prise de conscience de l'ampleur des violences sexuelles et sexistes", a-t-elle déclaré au Parisien. Face à l'ampleur de la polémique, le président de l'Académie des César, Alain Terzian, n'a pas tardé à réagir : "Sauf erreur de ma part, 1,5 million de spectateurs sont allés voir le film. Interrogez-les. On n'est pas une instance qui doit avoir des positions morales."

Mais la ministre a fait savoir toute sa colère à l'antenne de RTL : "Il y a deux ans encore j'étais à la cérémonie des César placée sous l'égide de #MeToo avec une célébration de la valorisation des femmes, de leur parole, de leur liberté dans le monde du cinéma. Quel est là le message que l'Académie des César souhaite envoyer aux femmes ? Là, je crois que l'on ne respecte pas les femmes et notamment celles qui parlent des violences sexuelles qu'elles ont vécues. Quand vous êtes une femme et que vous avez été violée, agressée, harcelée sexuellement et que vous vous réveillez et vous voyez qu'il y a ces 12 nominations : quel est le message qui est envoyé ?" Marlène Schiappa a ensuite affirmé qu'elle n'irait pas applaudir "une personne accusée de viol".

Les commentaires sont désactivés pour cette page.