Catherine Deneuve et Vincent Dedienne, mère et fils dans Terrible Jungle

Catherine Deneuve et Vincent Dedienne, mère et fils dans Terrible Jungle©Backgrid UK, BestImage

, publié le 2 juillet

À travers la "Terrible Jungle", Catherine Deneuve et Jonathan Cohen vont partir à la recherche de Vincent Dedienne. Une comédie d'aventure déjantée qui promet aux spectateurs un bon moment de détente. Au cinéma le 29 juillet 2020.

Le retour de Catherine Deneuve sur le tournage du nouveau long-métrage d'Emmanuelle Bercot "De son vivant" est attendu pour le 6 juillet prochain, après huit mois de convalescence. Il sera tout de même possible de voir l'actrice en jeu dès le 29 juillet, dans "Terrible Jungle", réalisé par Hugo Benamozig et David Caviglioli, aux côtés de Vincent Dedienne, Jonathan Cohen et Alice Belaïdi ("L'Ascension"). La bande-annonce du film tease une aventure hilarante qui se résume ainsi : Eliott de Bellabre (Vincent Dedienne), jeune chercheur en anthropologie, tente de remporter une bourse dans le but de partir étudier la tribu des Otopis, en Guyane. Sa mère, Chantal de Bellabre (Catherine Deneuve), ethnologue détestée l'en empêche mais le jeune homme décide de partir quand même. Malheureusement, une fois sur place, les choses ne vont pas se dérouler comme prévu et son quotidien à travers la jungle va devenir un véritable enfer. Pleine de culpabilité, sa mère va se lancer à sa recherche avec le chef des autorités locales (Jonathan Cohen) et son équipe peu productive.

Un tournage particulièrement compliqué

Le tournage de "Terrible Jungle" s'est avéré plus compliqué que les réalisateurs débutants l'avaient imaginé. "Nous projetions de tourner en Guyane. Quelques films s'étaient faits dans la forêt guyanaise, avec difficulté. Le bruit courait que l'Amazonie se prêtait mal au cinéma fauché. Un soir je fis la connaissance d'un technicien qui en revenait. Je lui ai raconté notre projet. Il m'a dit, avec la voix brisée de celui qui a connu l'enfer : 'Je te conseille d'écrire un autre film.' De toute façon la Guyane s'avéra impossible, puisque s'y tournait la série 'Guyane', qui réquisitionnait tous les techniciens et tout le matériel disponibles", racontait David Caviglioli à L'Obs en mai dernier. "Nous partîmes à la Réunion, en mars 2019, avec assez d'argent pour faire la moitié du film que nous avions écrit", poursuivait-il. Et le tournage s'est révélé "apocalyptique", comme titre L'Obs. Une météo particulièrement contraignante, un tournage dans la jungle compliqué, l'humidité, la fatigue, et malgré tout, le film était près à paraître au cinéma dès mai 2020. Seul le coronavirus aura reporté sa sortie.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.