Birds of Prey : Margot Robbie n'a pas voulu se censurer en tournant le film

Birds of Prey : Margot Robbie n'a pas voulu se censurer en tournant le film©Warner Bros., DR

, publié le 11 décembre

Contrairement à "Suicide Squad" qui avait été classé PG-13 (accompagnement fortement recommandé pour les moins de 13 ans) lors de sa sortie aux États-Unis, le film consacré à Harley Quinn pourrait être classé R (obligation d'être accompagné pour les moins de 17 ans) si l'on en croit des déclarations de son interprète, Margot Robbie, qui n'a cette fois pas voulu ce censurer.

Si dans "Birds of Prey", Harley Quinn sera à nouveau incarnée par Margot Robbie, cela devrait être le seul lien entre le "Suicide Squad" de David Ayer et le film de Cathy Yan. En effet, la productrice Sue Kroll a assuré à Screen Rant au moment du tournage que le long-métrage "n'était pas connecté à 'Suicide Squad'" et que ce n'était absolument "pas une continuation de cette histoire". D'ailleurs, même le ton du film devrait être différent selon l'actrice principale.

Une libération

Ainsi, alors qu'elle rencontrait des journalistes, notamment de Cinemablend, lors des prises de vue de "Birds of Prey", Margot Robbie a raconté : "J'ai vraiment l'impression que j'ai beaucoup dû me censurer (en faisant 'Suicide Squad'), pour convenir à une classification PG. Et beaucoup de personnages qui existent dans le monde de DC, pour être honnête, sont plutôt sombres." Et de poursuivre : "Et beaucoup d'entre eux, Huntress par exemple, ont de sérieux traumatismes d'enfance ou ont de sérieuses maladies mentales comme Harley. Mais je me suis dit que parfois vous ne pouvez pas vraiment aller en profondeur dans ces choses-là si vous devez vous censurer."

C'est pourquoi la star et productrice du film a voulu prendre une direction différente cette fois. "J'ai pensé : 'Est-ce que ça ne serait pas une libération de ne pas avoir à se soucier de ça ?' Et j'ai foncé dans ce sens." De quoi présager une classification R pour le long-métrage attendu dans les salles françaises le 5 février 2020.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.