Audrey Lamy avait "peur" d'être comparée à sa soeur Alexandra

Audrey Lamy avait "peur" d'être comparée à sa soeur Alexandra©JC Lother, DR

Solène Filly, publié le 9 janvier

À l'affiche de la comédie sociale "Les Invisibles" depuis le 9 janvier 2019, Audrey Lamy s'est confiée au Figaro à la fois sur le métier d'actrice et les conséquences d'être une "soeur de".

Dans "Les Invisibles", Audrey Lamy incarne une travailleuse sociale d'un centre d'accueil pour femmes SDF aux côtés de Corinne Masiero, Noémie Lvovsky et Déborah Lukumuena, mais aussi de plusieurs sans-abris qui ont ainsi fait leurs débuts au cinéma. La soeur d'Alexandra Lamy y joue un rôle loin de celui qu'elle a incarné avec Loup-Denis Elion pendant 9 ans dans la série "Scènes de ménages". Un changement de registre qui lui plaît, même si elle ne regrette absolument pas de s'être investie dans ce rôle pendant plusieurs années : "On s'est éclaté et on a beaucoup appris sur le jeu, cette fiction nous a apporté une grande visibilité."

Inspirée par le parcours de sa soeur

Si elle confie avoir eu "peur" d'être comparée à Alexandra Lamy, c'est le parcours de cette dernière qui l'a convaincue de poursuivre dans cette direction et lui permet aujourd'hui d'être "heureuse". Désormais, elle explique au Figaro avoir "la chance de recevoir des propositions différentes, que ce soit sur scène ou à l'écran". Elle ajoute, en riant : "Je suis toujours contente qu'un réalisateur m'offre des rôles qui changent de ceux que je sais faire, autrement, ce serait comme si je mangeais tous les jours le même plat, ce n'est pas drôle."

Après "Les Invisibles", film pour lequel elle a eu un "coup de foudre" - "Louis-Julien Petit traite avec humour des problèmes de société, il met dans la lumière des femmes de l'ombre sans les juger" -, elle se glissera dans la peau d'une ouvrière et donnera la réplique à Cécile de France dans "Rebelles", une comédie aux airs de polar, signée Allan Mauduit, en salle le 13 mars prochain.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.