Álvaro Morte de La Casa de Papel : "J'ai des points communs avec le Professeur"

Álvaro Morte de La Casa de Papel : "J'ai des points communs avec le Professeur"©Netflix, DR

, publié le 1 avril

Le cerveau de la bande de braqueurs aux masques de Dalí, c'est lui. Son apaisement apparent ne l'empêche pas de bouillonner d'idées pour sortir ses collègues de casses périlleux. L'acteur qui incarne le Professeur s'est livré à Télé-Loisirs, mardi 31 mars 2020, où il évoque son personnage et l'avenir de la série.

Tic tac, tic tac... Le compte à rebours est lancé. Autant pour la survie de l'attachant gang de braqueurs que pour le lancement de la saison 4, annoncé pour le 3 avril prochain par Netflix. La tension est à son comble pour les fans, attisée par une pluie de teasers insoutenables. Avant d'avoir les réponses aux questions laissées en suspens par la sombre fin de la saison 3, la tête de l'équipe s'est confiée à Télé-Loisirs.

Le comédien espagnol Álvaro Morte annonce des épisodes mouvementés : "À certains moments, nous sommes allés très loin, avec notamment de nombreuses scènes d'action, surtout à la fin. La saison 3 se terminait de manière très intense. Il fallait commencer avec moins d'émotion et d'action pour terminer à nouveau très fort." Jamais présent à l'intérieur des lieux braqués, le Professeur n'en est pas moins vulnérable : "Je sais que les scénaristes emmèneront le Professeur où c'est nécessaire. Et quand il n'intéressera plus, ils le feront disparaître de la série. Je ne crois pas que mon personnage soit infaillible."

"Je ne pense pas qu'il soit nécessaire de tourner mille saisons"

L'acteur concède même que son rôle a "de grandes faiblesses émotionnelles" capables "d'altérer sa façon de réfléchir", ce qui ne l'empêche pas de se sentir proche de lui : "J'ai des points communs avec lui. J'aime beaucoup sa capacité de travail. Il fait très attention aux siens, il a construit une famille dont il est le ciment et le pilier. C'est pareil pour moi." Se comparant à l'un de ses camarades de vol, il avoue ne ressembler en rien à cet impulsif : "En revanche, je n'ai pas grand-chose à voir avec Denver (Jaime Lorente, ndlr), qui est beaucoup plus explosif que moi. Je suis plus calme et rationnel."

Évidemment questionné sur l'avenir possible pour la série suivie par des millions de personnes, Álvaro Morte reste secret : "Je ne pense pas qu'il soit nécessaire de tourner mille saisons. Il faut savoir dire adieu aux personnages quand les séries fonctionnent. Je suis de ceux qui préfèrent rester sur une bonne impression." Ou essayerait-il de faire discrètement passer des informations, comme le Professeur sait si bien le faire ?

Les commentaires sont désactivés pour cette page.