Marvel : malgré le succès de Deadpool, le studio ne fera pas de films classés R

Marvel : malgré le succès de Deadpool, le studio ne fera pas de films classés R©Marvel, DR
A lire aussi

Hawoly Ba, publié le 7 mars

Depuis quelques semaines, l'importance de la classification est devenue un sujet brûlant dans le petit monde du cinéma. Le succès inattendu de Deadpool n'y est certainement pas pour rien, et le personnage appartenant à l'univers Marvel, bien qu'à un studio différent, la question se pose maintenant de savoir si les autres super-héros de l'écurie suivront son chemin. Et la réponse n'est pas forcément celle à laquelle on s'attendait.

Il y a quelques jours, James Gunn, le réalisateur des Gardiens de la Galaxie, s'est improvisé voyant, postant sur sa page Facebook un long texte dans lequel il prédisait que le démarrage canon de Deadpool allait certainement ouvrir la Boîte de Pandore de la classification en R. Rappelons que ce barème interdit l'accès aux salles aux moins de 17 ans non accompagnés aux États-Unis, et est synonyme de scènes de violence, de sexe et de langage familier. Le cocktail Deadpool en somme ! Très vite, sa prophétie s'est révélée exacte avec des annonces multiples comme Ça - il est revenu, Wolverine 3 ou encore Death Note, tous invités à se plier au jeu. Seulement, tout le monde ne semble pas enclin à verser dans le Rated-R à outrance, à l'exemple de Marvel.

Au cours d'une réunion avec les investisseurs, Bob Iger, le patron de Disney, a tenu à mettre les choses aux clair : "Nous ne prévoyons pas de faire des films Marvel classés R". Pour l'écurie de Kevin Feige, il n'y aura donc pas de surf sur la vague Deadpool. Un modèle de prudence qui rappelle que cette fameuse vague peut retomber aussi vite qu'elle est arrivée, et que le studio n'est pas réputé pour prendre des risques, d'autant plus avec ses films de super-héros qui lui coûtent chacun entre 50 et 250 millions de dollars de production. C'est aussi une ligne fidèle à Marvel, qui a une manière particulièrement singulière de traiter ses longs-métrages avec une dose calibrée d'action, d'humour, mais aussi sa part d'ombre.

N'attendez donc pas autre chose que de petits écarts de langage comme on a pu en entendre à quelques reprises, notamment au début d'Avengers : L'ère d'Ultron de la part de la tête brûlée Tony Stark. Marvel compte bien rester propre sur lui, toujours prompt à attirer toutes les tranches d'âge dans les salles obscures et ne changera surement pas de posture pour Captain America : Civil War, dont la sortie est prévue le 27 avril prochain.

 
0 commentaire - Marvel : malgré le succès de Deadpool, le studio ne fera pas de films classés R
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]