La Guerre des boutons, ça recommence