Zahia : son film Une fille facile primé à la Quinzaine des Réalisateurs

Zahia : son film Une fille facile primé à la Quinzaine des Réalisateurs©Julian Torres/Les Films Velvet, DR

Marine de Guilhermier, publié le 24 mai

Le Festival de Cannes 2019, c'est presque fini. Et alors que le film qui repartira avec la Palme d'or sera annoncé demain, le 25 mai, l'une des sections parallèles du Festival, la Quinzaine des Réalisateurs, a déjà rendu son palmarès hier. Le film porté par Zahia Dehar y a notamment été récompensé.

Si l'annonce d'un film avec l'ancienne escort-girl en tête d'affiche avait pu surprendre, fort est de constater que cette dernière a réussi ses premiers pas à l'écran. Sélectionné dans l'une des prestigieuses sections parallèles du Festival de Cannes, "Une fille facile" de Rebecca Zlotowski en est reparti avec le Prix SACD, dont le jury a salué la prestation de Zahia.

Un jury conquis

"'Une fille facile' nous a troublés, il y a eu des tensions, mais nous avons voulu récompenser à travers ce film le personnage de Zahia Dehar, figure suggérée d'escort girl lectrice de Duras qui emporte le récit vers un conte moral moderne, jeune femme incarnant avec son personnage 'l'insoutenable légèreté de la femme', avec, à fleur de peau, une étrange innocence lui permettant d'échapper aux humiliations de la domination masculine, et nous laissant finalement à son égard, un sentiment d'infinie tendresse", a ainsi indiqué la Commission cinéma de la SACD.

Un second film français a été primé à la Quinzaine des Réalisateurs : "Alice et le Maire", dans lequel se donnent la réplique Fabrice Luchini et Anaïs Demoustier. Réalisé par Nicolas Pariser, ce long-métrage redouté par Gérard Collomb, puisqu'il se centre sur un maire de Lyon désabusé, a reçu le Label Europa Cinemas.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.