Yamina Benguigui à Cannes : "Je ne veux pas m'enfermer dans une case"

Yamina Benguigui à Cannes : "Je ne veux pas m'enfermer dans une case"©Genin Nicolas, Abaca

, publié le 12 juillet

Vendredi 9 juillet 2021, la réalisatrice et productrice française était l'une des premières invitées de la conférence Women In Motion, organisée par Kering lors du 74e Festival de Cannes. Elle a ainsi évoqué le mouvement Me Too, mais aussi sa façon de voir le cinéma.

Après son film "Soeurs" sorti en juin 2020 dans les salles de cinéma, avec à l'affiche les actrices Isabelle Adjani, Rachida Brakni, ou encore Maïwenn, la réalisatrice Yamina Benguigui était présente sur la Croisette vendredi 9 juillet pour évoquer les sujets qui lui tiennent à coeur, lors du "talk" Women In Motions. Elle est ainsi revenue sur certains débats au coeur de la société actuelle, dont le mouvement Me Too , "très important" selon elle, mais qui n'a fait que "fissurer un plafond de verre". La réalisatrice a d'ailleurs affirmé, un peu plus tard : "La sororité est l'avenir cinématographique de la femme. Si l'une d'entre nous a besoin de quelque chose, nous nous devons de lui répondre."

Le cinéma : un outil de travail libérateur

Pour Yamina Benguigui, le cinéma est, dès sa jeunesse, un outil libérateur, qui lui permet de prendre conscience de la réalité : "Ce sont les films qui m'ont appris qu'en tant que femme, j'étais un individu à part entière" explique-t-elle lors de son intervention. Aujourd'hui, avec différents formats à son actif (court-métrage, documentaire, séries...) la réalisatrice est, également, loin d'être spécialisée dans un domaine. Un point qui lui tient à coeur puisqu'elle affirmait : "Je ne veux pas m'enfermer dans une case".

Les commentaires sont désactivés pour cette page.