Voir le jour : Sandrine Bonnaire juge "dingue" de laisser l'hôpital en crise

Voir le jour : Sandrine Bonnaire juge "dingue" de laisser l'hôpital en crise©Pyramide Films, DR

, publié le 14 août

Dans les salles depuis mercredi 12 août 2020, le film "Voir le jour" de la réalisatrice Marion Laine est porté par Sandrine Bonnaire qui se confie intimement au Point à ce sujet.

La Suzanne de Maurice Pialat dans "À nos amours", ou encore Mona chez Agnès Varda pour "Sans toit ni loi", se mue en l'auxiliaire de puériculture Jeanne. La caméra suit le personnage principal sous pression dans cet hôpital de Marseille en sous-effectif. Un constat alarmant qui n'est pas sans rappeler les revendications toujours d'actualité du personnel hospitalier, déjà mises sur le tapis avant même la pandémie due au coronavirus. Sandrine Bonnaire l'affirme au Point, "il y a différentes manières de faire l'actrice", mais l'engagement n'est pas une option pour elle. En acceptant de tourner ce film, l'actrice montre toute sa compassion à l'égard des soignants et veut donner à voir le "dysfonctionnement général de notre système de travail : fatiguer des gens pour des salaires de misère, pendant des journées - et des nuits ! - de dingue..."

Un film féministe ? "Je n'aime pas le terme"

La quinquagénaire rappelle qu'elle avait déjà fait part de sa prise de position, il y a plus de vingt ans : "J'avais déjà porté cet engagement avec la série 'Une femme en blanc' (1997, ndlr) dans les années 90. Les hôpitaux de proximité qui fermaient, le manque de personnel, c'était déjà d'actualité. C'est dingue ! Curieusement, ce n'est pas seulement ce qui m'a séduit dans 'Voir le jour'. J'ai beaucoup aimé le côté frondeuse de mon personnage."

Cette nouvelle proposition sensible de Marion Laine traite de la maternité, d'humanité et de femmes combatives. Pas pour autant question de juger l'oeuvre "féministe" : "On m'a dit trop souvent que le film était 'féministe', je n'aime pas du tout le terme. Mais 'Portraits de femmes', je valide. Cela ressemble bien à Marion, quelqu'un dont je suis aussi très proche dans la vie." Dans ses projets à venir, il sera encore question de femme, puisque Sandrine Bonnaire révèle qu'elle tournera bientôt un film en l'honneur de sa mère.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.