Virginie Ledoyen, "très fière" d'incarner la première syndicaliste française

Virginie Ledoyen, "très fière" d'incarner la première syndicaliste française©Wyters Alban, Abaca

Solène Filly, publié le 24 août

Ce soir, vendredi 24 août 2018, l'actrice sera dans "Mélancolie Ouvrière", film diffusé pour la première fois sur Arte à 20h55 consacré à Lucie Baud, la première syndicaliste française. Un rôle qui lui tient à coeur, comme elle l'a révélé lors d'un entretien à TV Magazine.

Alors qu'elle était récemment à l'affiche de "Milf" avec Axelle Laffont, et qu'on la retrouvera en décembre dans "Rémi sans famille" au côté de Daniel Auteuil, Virginie Ledoyen incarne un personnage très différent dans "Mélancolie Ouvrière". Car celle dont elle joue le rôle a vraiment existé. Il s'agit de Lucie Baud, la première syndicaliste française qui, même si elle est née en 1870 et morte en 1913, "incarne, raconte, porte une époque très actuelle" selon Virginie Ledoyen.

"Une héroïne ordinaire"

"Que l'on ait des origines ouvrières ou non, ce destin extraordinaire, cette immense leçon de courage et d'abnégation, cette capacité à prendre conscience, à s'indigner, à remettre en cause la société telle qu'elle est ne peuvent être que terriblement inspirantes", explique l'actrice dont le personnage a connu une vie très difficile. Un rôle qu'elle a eu beaucoup de plaisir à jouer car il s'agit d'une "héroïne ordinaire" qui se "révolte face à l'indignité et se révèle à elle-même".

"À jouer c'est merveilleux", confie Virginie Ledoyen, "parce qu'elle est presque elle-même spectatrice de ce qui est en train de lui arriver...". Elle est d'ailleurs "très reconnaissante au réalisateur de (lui) avoir offert de donner un visage à quelqu'un que personne n'a jamais pris la peine de regarder", et de conclure : "Je suis très fière d'avoir pu (l)'incarner."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.