Virginie Efira : "intimidée" de tourner des scènes de sexe avec son compagnon

Virginie Efira : "intimidée" de tourner des scènes de sexe avec son compagnon©Les Films Pelléas, DR

Solène Filly, publié le 14 mai

Le 24 mai 2019, "Sibyl" sortira dans les salles obscures. Un film signé Justine Triet qui a refait appel à Virginie Efira pour son personnage principal, mais aussi à Niels Schneider, le compagnon de l'actrice à l'écran comme à la ville.

Cette 72e édition du Festival de Cannes verra Virginie Efira fouler une nouvelle fois le célèbre tapis rouge puisqu'elle viendra défendre "Sibyl", film de Justine Triet, présenté en compétition. À cette occasion, l'actrice a livré quelques confidences au magazine Version Fémina, notamment sur le tournage de certaines scènes avec Niels Schneider, qui, en plus d'être son amant à l'écran, est aussi son compagnon à la ville.

Au service des personnages

Celle qui n'a pas peur des films "osés" a ainsi expliqué que tourner avec son partenaire a été à la fois "intéressant... et intimidant !". "Il faut avoir une grande confiance en son réalisateur, surtout lorsque l'on tourne des scènes très intimes, comme ce fut le cas dans ce film. Cela requiert un lâcher-prise particulier. On sent parfois qu'un cinéaste est resté trop timide pour filmer des scènes d'amour, mais Justine, elle, connaissait ma relation avec Niels", a-t-elle indiqué, avant de concéder : "C'est assez étrange d'utiliser sa propre intimité devant une caméra."

Pour surpasser ses appréhensions, elle a pu compter sur les conseils de son compagnon : "Niels m'a un jour dit cette phrase très juste : 'Les scènes de sexe documentent finalement souvent plus sur la sexualité des metteurs en scène que sur celle des acteurs.'"

Elle tient d'ailleurs à le rappeler, ils ont beau être en couple, dans le film, il s'agit bien de cinéma : "Si notre lien aidait pour créer une complicité immédiate, il ne faut en effet pas oublier que nous sommes au service des personnages. Cette histoire n'est pas la nôtre, mais celle de Sibyl et de son amant." Et de conclure : "Heureusement pour moi d'ailleurs !"

Les commentaires sont désactivés pour cette page.