Virginie Efira : ces scènes de sexe au cinéma qui l'ont marquée

Virginie Efira : ces scènes de sexe au cinéma qui l'ont marquée©Dominique Jacovides, BestImage

Solène Filly, publié le 24 juillet

Interviewée par Les Inrocks sur sa vision de ce qui est, ou non, sexy, Virginie Efira a parlé scènes de sexe au cinéma, évoquant sa propre expérience mais aussi celles qui l'ont marquée.

Le 24 mai 2019, Virginie Efira était à l'affiche de "Sibyl", film dans lequel elle donnait la réplique à Niels Schneider, son compagnon à la ville, et avec lequel elle partageait aussi des scènes de sexe à l'écran. Et si l'actrice avait avoué être "intimidée" par celles-ci, elle a pourtant poussé la réalisatrice à les réécrire afin qu'elles soient plus détaillées. Aux Inrocks le 18 juillet dernier, elle a expliqué : "J'ai encouragé Justine (Triet, ndlr) à décrire exactement ce qu'elle voulait voir, ce n'était pas très précis dans la première version du scénario. Je crois qu'elle y a pris beaucoup de plaisir puisqu'on est passé de : 'Ils s'allongent sur le sol et ils font l'amour' à trois pages de descriptions torrides. J'ai aussi reconnu des choses dont je lui avais parlé intimement..."

"Basic Instinct", "Turkish Délices" et "Stalingrad"

En tant que spectatrice, celle qui incarnera bientôt une nonne lesbienne pour Paul Verhoeven a confié avoir "beaucoup aimé la scène de sexe entre Michael Douglas et Jeanne Tripplehorn dans 'Basic Instinct'" du même réalisateur. Et d'indiquer : "Le désir qui ne peut plus se contenir et qui prend des formes un peu violentes. De toute façon, 'Basic Instinct' est le premier film avec autant de sexe que j'ai pu voir au cinéma. Il m'en reste des images forcément très présentes."

Mais deux autres films lui viennent également en tête, "Turkish Délices", toujours de Paul Verhoeven, dont elle "adore toutes les scènes de sexe et d'intimité", mais aussi un long-métrage avec un célèbre acteur britannique : "J'ai un souvenir ému d'une scène érotique dans 'Stalingrad' entre Jude Law et Rachel Weisz. Elle n'est peut-être pas si bien que ça d'ailleurs, je ne l'ai pas revue. Mais ils faisaient l'amour dans un énorme dortoir où tous les autres soldats étaient endormis..."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.