Vincent Cassel : son coup de gueule contre le formatage du cinéma français

Vincent Cassel : son coup de gueule contre le formatage du cinéma français©BORDE-MOREAU, BestImage

Marine de Guilhermier, publié le 16 novembre

Il y a de l'eau dans le gaz entre Vincent Cassel et les distributeurs français. Le 14 novembre 2018, l'acteur l'a très publiquement fait savoir sur les réseaux sociaux. Ce qu'il leur reproche ? Le formatage de leur marketing.

Si en regardant une affiche d'une comédie hexagonale dans le métro, il vous est arrivé d'avoir une impression de déjà-vu, c'est normal ! Certains codes visuels sont en effet régulièrement repris par les distributeurs pour la promotion de leurs films. Un état de fait qui ne plaît pas du tout à celui que l'on retrouvera le 19 décembre prochain à l'affiche de "L'Empereur de Paris". Ce 14 novembre, Vincent Cassel a ainsi posté sur Instagram un montage de six affiches de comédies très, très ressemblantes : toutes montrent leurs héros poser sur fond bleu avec le titre du long-métrage écrit en jaune.

Un nivellement par le bas

"Exemple flagrant du formatage, du manque d'invention, de la flemme et du nivellement par le bas des distributeurs", écrit en légende le comédien avant d'ajouter les hashtag "On prend les mêmes et on recommence" et "Vive la France". Ce constat, Vincent Cassel n'est d'ailleurs pas le seul à le faire.

Sur son site Le stagiaire des affiches, Quentin décrypte ce phénomène, et, interrogé par le Huffington Post, celui-ci a donné quelques précisions concernant cette mode de l'écriture jaune sur fond bleu : les services marketing ne font que reproduire un modèle ayant prouvé son succès puisque l'une des premières comédies à avoir utilisé ce design est... "Bienvenue chez les Ch'tis" en 2008 ! À quand un peu de renouvellement ?

Les commentaires sont désactivés pour cette page.