Vin Diesel "reconnaissant" et "honoré" d'être de nouveau à Cannes

Vin Diesel "reconnaissant" et "honoré" d'être de nouveau à Cannes©RobinLori/INSTARimages -Vin Diesel lors de l'événement CTAOP's Night Out 2021: Fast and Furious, le 26 juin 2021 à Los Angeles., Abaca

, publié le 13 juillet

Alors que "Fast & Furious 9" était présenté en séance spéciale le 12 juillet 2021 à l'occasion du Festival de Cannes, Vin Diesel a accordé une interview à Films Actu le jour même. Durant l'entretien, l'acteur a révélé la signification particulière qu'a pour lui le Festival.

C'est lors d'une séance spéciale du cinéma de la plage, non loin du mythique Palais des Festivals, que les fans de la franchise Fast and Furious ont pu découvrir en avant-première le 12 juillet dernier le neuvième épisode de la saga. Sobrement intitulé "F9", ce nouvel opus de la saga musclée met une nouvelle fois en scène Dom Toretto et la "famille" opposés à l'impitoyable Cipher (Charlize Theron), l'antagoniste du précédent épisode. A l'occasion de cette séance spéciale, la star de la franchise - Vin Diesel - a abordé son passif avec le Festival de Cannes.

Un retour sur les chapeaux de roue 26 ans après ses débuts

En effet, on le sait peu mais le chemin la star américaine a déjà croisé par le passé celui de l'institution cannoise. En réponse à FilmsActu, qui l'interrogeait sur les vingt ans de la saga Fast and Furious et sur la présentation du nouvel opus à l'occasion du Festival, l'acteur a déclaré : "Ce n'est pas juste 20 ans après le premier film. Cela fait aussi 26 ans que mon court-métrage, 'Multi-Facial', a été projeté à Cannes. Avant que quiconque sur la planète ne l'ait vu, y compris Steven Spielberg, à qui il a inspiré mon rôle dans 'Faut-il sauver le soldat Ryan' ; Cannes a été le premier endroit où quiconque m'a vu à l'écran."

Réalisé, produit et incarné par Vin Diesel, ce court-métrage mettait en scène un acteur confronté aux stéréotypes de l'industrie cinématographique. Un petit film de vingt-et-une minutes, très remarqué à l'époque, monté pour à peine trente-cinq milles dollars. Désormais à la tête d'une des plus grosse franchise du cinéma mondial, l'acteur a fait part de son émotion en se souvenant du Festival qui a permis de lancer sa carrière : "Je ne sais comment commencer à décrire à quel point je me sens touché, reconnaissant et honoré d'emmener le plus gros film de la planète ici, au Festival, dans ce pays (...) car il faut bien se souvenir que le premier article qui ait été écrit à mon propos, en rapport avec le cinéma, était en français."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.