Valérie Lemercier raconte son calvaire sur le tournage des Visiteurs

Valérie Lemercier raconte son calvaire sur le tournage des Visiteurs©JACOVIDES-BORDE-MOREAU - Valérie Lemercier au photocall du film "Aline" (hors compétition) lors du 74e Festival de Cannes, le 14 juillet 2021., BestImage

, publié le 23 septembre

Actuellement en pleine promotion de "Aline" prévu en salle le 10 novembre 2021, Valérie Lemercier a profité d'une interview donnée au Monde pour revenir sur le tournage des "Visiteurs". D'après l'actrice, son expérience n'a pas été de tout repos.

Dans la comédie culte signée Jean-Marie Poiré, sortie en 1993, Valérie Lemercier incarne l'inoubliable Béatrice de Montmirail. Une Comtesse maniérée, à l'accent pointu très dadame. Ce rôle, le public n'est pas près de l'oublier et il lui a même valu le César de la meilleure actrice dans un second rôle en 1994. Pourtant, durant le tournage tout n'a pas été des plus simples, comme elle l'a confié au Monde le 22 septembre 2021.

Retrouvez dès à présent "Les Visiteurs" sur la VOD d'Orange.

"Personne ne voulait dîner avec moi"

L'artiste de 57 ans narre un tournage éprouvant, nourri par des réflexions rudes et de la solitude. D'après elle, "il faut toujours une espèce de bouc émissaire". "C'est devenu moi dans 'Les Visiteurs', où j'avais un grand rôle. Jean-Marie (Poiré) me disait : 'Ça ne va pas, la monteuse est inquiète, tu ne joues pas bien, tu n'es pas drôle.'", a-t-elle confié au quotidien. Face à tant de pression, Valérie Lemercier s'est également souvenue d'un souvenir précis dont elle se serait bien passée : "Toute l'équipe technique était à Carcassonne dans un hôtel, et nous, les acteurs et les actrices, dans un Relais et Château en rase campagne. Comme personne ne voulait dîner avec moi, j'ai demandé à être rapatriée à Carcassonne pour ne pas être seule."

À cette époque, la jeune carrière de Valérie Lemercier s'épanouissait vivement grâce, notamment, à l'obtention d'un Molière en 1991. Avec du recul, elle n'hésite pas aujourd'hui à se remettre en questions. "Peut-être n'étais-je plus la même, peut-être avais-je pris un mini-melon, peut-être considéraient-ils que je n'étais pas assez reconnaissante qu'ils m'aient écrit un rôle ?", a-t-elle conclu. Avec Christian Clavier et Jean Reno en vedettes, le film réalisé par Jean-Marie Poiré reste malgré tout gravé dans les annales, aujourd'hui encore en tant que 5e plus gros succès français au box-office national.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.