Une Sirène à Paris : "Un film qui fait du bien à voir"

Une Sirène à Paris : "Un film qui fait du bien à voir"©David Boyer, Abaca

, publié le 11 mars

Le 11 mars 2020, la dernière réalisation de Mathias Malzieu "Une Sirène à Paris" sort en salle. L'occasion pour les acteurs principaux, Nicolas Duvauchelle et Marilyn Lima, de se prêter au jeu des questions/réponses avec L'Internaute.

Marilyn Lima et Nicolas Duvauchelle sont les stars du film "Une sirène à Paris". Un film porté par la poésie et l'humour, imaginé par Mathias Malzieu. Six ans après "Jack et la Mécanique du coeur", le musicien, chanteur, compositeur, écrivain remet sa casquette de réalisateur pour son nouveau long-métrage qui sort en salle ce mercredi 11 mars 2020. Le film raconte l'histoire d'une sirène, Lula, qui s'échoue à Paris, à cause de la crue de la Seine, près de Gaspard, un crooner au coeur brisé qui s'était juré de ne plus retomber amoureux. Une rencontre improbable, dans une mise en scène romantique et touchante pour un film aussi fantastique que dramatique. Quelques semaines avant la sortie du film, les comédiens ont répondu aux questions de L'Internaute.

"Ce n'est pas tous les jours qu'on vous propose de jouer une sirène"

Nicolas Duvauchelle ("Polisse") a été séduit par l'univers du réalisateur : "J'ai lu le scénario et après le livre, c'est super surprenant. C'est très poétique, c'est surtout ça qui me plaisait beaucoup. Et puis l'idée de pouvoir chanter aussi, et il y a ce côté virevoltant, de ne pas arrêter : faire du ukulele, du roller.... J'avais un peu l'impression d'être Buster Keaton, à mon échelle. Il y avait ce côté un peu burlesque, c'était super à jouer." Une rencontre avec Mathias Malzieu qui a également touchée Marilyn Lima ("Skam") : "Cette rencontre était captivante. Et il y a tout son univers : ce n'est pas tous les jours qu'on rencontre quelqu'un qui est à la fois auteur, réalisateur, chanteur... Il a plein de casquettes, de bérets, de chapeaux. Donc son univers, cette rencontre... et puis ce n'est pas tous les jours qu'on vous propose de jouer une sirène dans un film français."

Toutefois incarner une sirène à des inconvénients comme l'explique l'actrice : "Ça a des contraintes bien évidemment d'être bloquée dans une baignoire, on sait que ça va être un peu inconfortable au bout d'un moment... Mais j'étais très bien entourée. Il y avait plein de personnes présentes pour vérifier si l'eau n'était pas trop chaude, si c'était pas trop froid,...etc. Il y avait beaucoup de bienveillance." Et ajoute : "c'était une contrainte pour tous les deux : cette nageoire fait sept kilos, une fois remplie d'eau c'est une torture pour la porter, on ne peut pas bouger..." Ensemble, ils partagent fièrement l'affiche d'un film qui "fait du bien à voir et à jouer parce que c'est que de l'amour."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.