Un mini Festival de Cannes organisé en octobre avec tapis rouge et projections

Un mini Festival de Cannes organisé en octobre avec tapis rouge et projections©Panoramix, BestImage

, publié le 29 septembre

Coûte que coûte, Thierry Frémaux et Pierre Lescure se sont battus toute la saison estivale pour donner de la visibilité aux films de la sélection 2020, après l'annulation de cette édition du Festival de Cannes. Un communiqué officiel de l'événement annonce, lundi 28 septembre 2020, la mise en place d'un mini festival exceptionnel, du mardi 27 au jeudi 29 octobre.

Le tapis rouge du Palais des Festivals et des Congrès va redonner des couleurs à la belle ville de Cannes pour une édition "hors normes" qui "propose au grand public de prendre place à l'auditorium Louis Lumière où seront projetées quatre avant-premières de films de la Sélection officielle 2020 ainsi que les courts métrages sélectionnés en compétition et les films d'école de la Cinéfondation". "Un Jury, dont la composition sera dévoilée prochainement, décernera la Palme d'or du court métrage et les Prix de la Cinéfondation", ajoute le communiqué du Festival de Cannes. Si avec ce ciel gris, tout le gotha hollywoodien ne se pressera pas sur les marches, les cinéphiles et les équipes de films français devraient bien être présents.

Kad Merad, Bruno Podalydès et Sandrine Kiberlain au rendez-vous

Une partie du programme a d'ores-et-déjà été dévoilé avec, en ouverture, le film "Un triomphe" d'Emmanuel Courcol dans lequel Kad Merad tient le premier rôle. Outre le compère d'Olivier Baroux, la Croisette accueillera également Bruno Podalydès et Sandrine Kiberlain pour "Les Deux Alfred". Les longs-métrages "True Mothers" de Naomi Kawase et "Au commencement" de Déa Kulumbegashvili seront, eux, montrés en l'absence des réalisatrices. "Les films de la Sélection officielle rencontrent en ce moment les spectateurs en France, en Europe et dans le monde. C'est un beau symbole de les voir faire étape à Cannes, avant de nous tourner vers l'édition 2021", se ravit Thierry Frémaux. David Lisnard, le maire de Cannes, poursuit : "Ce festival, se devait donc de poser ses valises à Cannes pour une édition hors normes avec tous les codes respectés : des projections de qualité devant un public assidu en tenue de soirée sur le plus célèbre des tapis rouge."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.