Un mauvais fils : Brigitte Fossey évoque Patrick Dewaere et sa dépression

Un mauvais fils : Brigitte Fossey évoque Patrick Dewaere et sa dépression©DOMINIQUE JACOVIDES - Brigitte Fossey lors du 68ème Festival International du Film de Cannes, le 22 mai 2015., BestImage

, publié le 16 mars

Dimanche 14 mars 2021, à l'occasion de la diffusion du long-métrage de Claude Sautet "Un mauvais fils" sur C8, Brigitte Fossey, l'ultime survivante du casting principal, s'est entretenue avec Télé Star, en kiosque lundi 15 mars. L'actrice est notamment revenue sur la dépression de Patrick Dewaere, suite à sa rupture avec Miou-Miou, qui s'est ressentie sur le tournage.

En 1980, Claude Sautet réunit Brigitte Fossey, Patrick Dewaere, Yves Robert et Jacques Dufilho dans "Un mauvais fils". Le long-métrage met en scène le retour en France de Bruno Calgani (Patrick Dewaere) après cinq années passées dans un pénitencier américain pour trafic et usage de stupéfiants. Sans logement, ce dernier se rend chez son père René (Yves Robert), mais les retrouvailles sont loin d'être chaleureuses. Quand il trouve un emploi dans une librairie son chemin croise celui d'une autre employée Catherine (Brigitte Fossey), une ancienne toxicomane. Son destin en sera bouleversé. Quarante-et-un ans après la sortie du film, Brigitte Fossey se souvient. "Ce fut l'une des expériences les plus intenses de ma carrière", a-t-elle confié avant d'évoquer son partenaire, Patrick Dewaere.

"Il était triste, désespéré, très critique envers lui-même"

Six ans après "Les Valseuses" (1974) de Bertrand Blier, Brigitte Fossey et Patrick Dewaere se retrouvent sur le tournage du long-métrage de Claude Sautet "Un mauvais fils". Dans les colonnes de Télé Star, Brigitte Fossey se souvient que si l'acteur était "très heureux" au milieu des années 1970, après sa rupture avec Miou-Miou en 1975, "il n'était plus le même". Ainsi lorsqu'elle le retrouve sur le tournage de "Un mauvais fils", "il était triste, désespéré, très critique envers lui-même. Quand nous visionnions les prises, il me disait toujours 'Je suis à chier'..." Si l'acteur est plongé dans une descente aux enfers, il se reprend sur le tournage : "Je pense qu'il avait arrêté de se droguer pendant le tournage. Ce qu'on voit de trouble chez à lui à l'écran, pour le coup, c'est vraiment un travail d'acteur. C'était un partenaire extraordinaire, dont le talent vous tirait vers le haut." Malgré une brillante carrière, deux ans plus tard, en 1982, l'acteur met fin à ses jours en se tirant une balle dans la tête. Il avait 35 ans.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.