Tribune des César : 120 membres dénoncent Polanski qui conserve sa place

Tribune des César : 120 membres dénoncent Polanski qui conserve sa place©Borde-Jacovides, BestImage

, publié le 18 septembre

Suite aux nombreuses polémiques, l'Académie des César promettait une réforme en faveur de la parité. Lundi 14 septembre, la liste des 182 représentants de l'Assemblée Générale qui la compose est dévoilée. Jeudi 17 septembre 2020, 120 membres signent une tribune pour témoigner leur colère. Explications.

À la surprise générale, dans la branche de la réalisation, le nom de Roman Polanski est inscrit avec une petite astérisque indiquant, plus bas qu'il est un "membre historique de l'Association pour la Promotion du Cinéma". Alors que la nomination du réalisateur accusé de plusieurs viols sur mineures avait déjà été décriée lors de la cérémonie datant de janvier dernier, ce qui ne l'avait pas empêché de repartir avec un trophée, son maintien à ce poste est incompris. D'autant plus que, de son côté, la justice américaine vient de donner raison à l'Académie des Oscars pour l'exclusion de l'octogénaire recherché par Interpol. Stupéfaits, 120 des 164 membres de cette nouvelle assemblée ont signé une tribune choc.

L'édition spéciale de "Portrait de la jeune fille en feu" est disponible sur la VOD d'Orange.

"Tout cela est désagréable et produit de la colère"

"C'est avec stupeur que nous avons découvert lundi soir, en même temps que la proclamation des résultats du vote, la liste des 18 'membres historiques' (sur les 45 membres de l'ancienne association) ayant demandé à conserver leur mandat (...) Il y a donc clairement deux poids, deux mesures, entre les membres historiques, nommés à vie et éloignés de toute considération paritaire, et les membres élu(e)s qui ont dû, pour cela, rédiger une profession de foi, puis se faire élire pour quatre ans, dans un strict respect, quant à eux, de la parité homme/femme. Tout cela est désagréable et produit de la colère", explique le communiqué. Parmi les signataires appelant "à de larges réformes" se trouvent Cédric Klapisch, Marina Foïs, Bertrand Bonello, Laetitia Dosch, Guillaume Gallienne, Corinne Masiero et tant d'autres. À quand le changement ?

Les commentaires sont désactivés pour cette page.