The Predator : Shane Black s'excuse d'avoir engagé un délinquant sexuel

The Predator : Shane Black s'excuse d'avoir engagé un délinquant sexuel©Twentieth Century Fox, DR

Marine de Guilhermier, publié le 14 septembre

La sortie américaine de "The Predator" est entachée par une affaire impliquant un délinquant sexuel recruté par le réalisateur.

Le 6 septembre 2018, on apprenait que la Fox avait coupé une courte scène de "The Predator", dont la sortie française est prévue le 17 octobre. La raison ? La présence de Steven Wilder Striegel dans la séquence, un homme qui a été condamné à six mois de prison en 2010 pour avoir tenté de séduire une adolescente de 14 ans en ligne en vue d'une relation sexuelle. Une condamnation dont était au courant Shane Black qui a, au début de l'affaire, déclaré au LA Times : "J'ai personnellement choisi d'aider un ami. Je peux comprendre que d'autres puissent désapprouver, puisque sa peine découlait d'une accusation portant sur un sujet sensible." Des propos sur lesquels le cinéaste est vite revenu.

"C'est inacceptable"

"Après avoir lu les articles de ce matin, c'est malheureusement devenu clair que j'ai été trompé par un ami", a-t-il ensuite fait savoir dans un communiqué, ajoutant : "Je suis profondément déçu par moi-même. Je présente mes excuses à tous ceux que j'ai ignorés, par le passé comme par le présent, en leur imposant la présence de Steve sans les laisser exprimer leur opinion." Il avait en effet offert des petits rôles à l'acteur dans d'autres films dont "Iron Man 3" (2013) et "The Nice Guys" (2016).

Le 13 septembre, Shane Black est revenu sur l'affaire au micro de l'Associated Press, s'excusant à nouveau. "J'ai fait une erreur de jugement qui est irresponsable. (...) J'ai causé de la peine à des acteurs du casting. C'est inacceptable. J'en prends l'entière responsabilité", a-t-il notamment assuré.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.